RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Trois publications françaises censurés à la veille de l'élection présidentielle

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières exprime son indignation suite à la décision des autorités algériennes d'interdire la diffusion de trois publications françaises, "L'Express", "Marianne" et "le Journal du Dimanche", à la veille de l'élection présidentielle.

"Cette censure est scandaleuse. Elle constitue un déni de la liberté de la presse et donc un déni de démocratie. Il est navrant de constater que de telles pratiques soient récurrentes dans l'Algérie d'aujourd'hui. Il est temps que les autorités algériennes laissent les citoyens algériens avoir accès à une information libre et indépendante", a déclaré l'organisation.

Le dernier numéro de "L'Express" (numéro 3013, 2-8 avril 2009), qui publie un article de Dominique Lagarde intitulé "Abdelaziz et les siens", a été saisi, en application de l'article 26 du code de l'information 07/90, a déclaré le secrétaire d'État à l'information. Cet article dispose que "les publications périodiques et spécialistes, nationales ou étrangères, quelles que soient leur nature ou leur destination, ne doivent comporter ni illustration, ni récit, ni information ou insertion contraires à la morale islamique, aux valeurs nationales, aux droits de l'homme, ou faire l'apologie du racisme, du fanatisme et de la trahison." "Nous protestons vigoureusement contre la censure dont est victime "L'Express" en Algérie cette semaine. (. . .) Cette censure est inacceptable", a déclaré Christophe Barbier, directeur de la rédaction de "L'Express". L'article à l'origine de cette interdiction est accessible sur le site Internet du journal ( http://tinyurl.com/ccmsvw ).

"Marianne" avait publié un article intitulé "Bouteflika, le dernier sultan" (numéro 624, 4-10 avril 2009). Quant au "Journal du Dimanche", le dossier incriminé s'intitule "Les Algériens de France votent. Le désespoir des urnes." Les articles incriminés sont disponibles sur Internet.

Reporters sans frontières rappelle que les autorités algériennes pratiquent de manière récurrente la censure de titres étrangers. Ainsi, le 7 mars 2009, l'hebdomadaire "Afrique Magazine" avait vu son numéro interdit pour "atteinte aux valeurs nationales", suite à l'article de Farid Alilat intitulé "Algérie: Le crépuscule des généraux." Le numéro 2991 de l'hebdomadaire "L'Express" datant du 30 octobre 2008 a également été interdit de diffusion pour "atteinte à l'islam", la une titrant "Le choc Jésus-Mahomet. Leur itinéraire. Leur message. Leur vision du monde." En mai 2008, le numéro 2469 de "Jeune Afrique" avait auparavant été interdit pour un reportage intitulé "Kabylie, le grand malaise."

Le 6 avril, Reporters sans frontières a adressé une lettre ouverte au Président de la République algérienne, Monsieur Abdelaziz Bouteflika: http://www.rsf.org/article.php3?id_article=30768.

Dernier Tweet :

#Paraguay: denuncian amenazas y coacción de intendente local a periodista: https://t.co/zIlw0BJM5X @PeriodistasPy… https://t.co/JSieySoV9b