RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'AMARC réaffirme son effort pour utiliser la radio communautaire comme véhicule de la dissidence et du pluralisme

L'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) rapporte que les radiodiffuseurs communautaires de 20 pays de la région Asie-Pacifique se sont rencontrés à Bangalore, en Inde, du 20 au 23 février pour se pencher sur les défis que doit relever la radio communautaire et réaffirmer la nécessité, pour les communautés marginalisées, de prendre en main leurs propres moyens de communication.

Organisée par l'AMARC conjointement avec VOICE, India, cette réunion a permis à plus de 300 radiodiffuseurs communautaires, activistes, représentants d'ONG et universitaires de se rassembler à l'occasion de la deuxième Conférence Asie-Pacifique de l'AMARC afin de bâtir des alliances avec des mouvements issus de la base et de défense des droits de la personne en vue de consolider la radio communautaire comme outil pour mettre en avant les droits des femmes, des migrants, des peuples indigènes et des pauvres. Les participants ont aussi adopté plusieurs résolutions, notamment : la levée de l'interdit des nouvelles dans la législation sur la radio communautaire, adoptée récemment en Inde, et un appel au gouvernement du Bangladesh pour qu'il accorde des permis d'exploitation de radio communautaire.

On a ébauché une « Déclaration de Bangalore », par laquelle on s'engage à respecter la diversité et le renforcement des médias communautaires, ainsi qu'à exercer des pressions auprès des gouvernements afin de promouvoir la liberté des médias et la protection des médias et des journalistes, entre autres.

Dernier Tweet :

Lebanon ramps up interrogations of online activists https://t.co/HT4jUPzkAq @Advox @timourazhari