RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'UIE décerne son Prix international de la Liberté de publier de 2009 aux fondateurs de l'OLPEC

Trois des défenseurs de la libre expression les plus reconnus - et les plus visés - de la Tunisie se sont vu décerner par l'Union internationale des éditeurs (UIE) le Prix international de la Liberté de publier.

Sihem Bensedrine, Neziha Rejiba et Mohammed Talbi, fondateurs de l'Observatoire pour la Défense de la Liberté de la Presse, de l'Édition et de la Création (OLPEC), le membre de l'IFEX en Tunisie, ont été désignés conjointement lauréats du prix pour 2009 pour « leur courage exemplaire dans la préservation de la liberté de publier ».

Le travail de l'OLPEC comme chien de garde de la presse et de l'édition « a souvent fait s'opposer ses trois fondateurs... aux autorités tunisiennes et mis leur sécurité en danger », dit le président de l'UIE, Herman P. Spruijt.

« En conséquence, l'OLPEC n'a pas de statut juridique en Tunisie, et ses membres doivent travailler dans des conditions extrêmement difficiles », ajoute-t-il.

Bensedrine, Rejiba et Talbi ont tous été victimes d'agressions physiques, de surveillance policière et de campagnes de diffamation à cause de leur travail. Encore le mois dernier, Bensedrine s'est vu refuser l'entrée en Algérie pour participer à la surveillance de la couverture de l'élection présidentielle offerte par les médias locaux. Aucune explication n'a été fournie.

La récompense de cette année sera présentée formellement par le président de l'UIE à Oslo, en Norvège, le 4 juin 2009, pendant le Forum mondial sur la libre expression.

Pour en savoir plus sur les lauréats et sur la récompense, voir la déclaration de l'UIE à : http://tinyurl.com/d59kln

ADDITIONAL INFORMATION
Ressources additionnelles


Dernier Tweet :

#UmaPorUma, proyecto de periodistas brasileñas para contar historias de mujeres asesinadas en Pernambuco… https://t.co/KTX7T2XFgm