RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le PEN des USA décerne la Prix de la Liberté d'écrire à un éditeur éthiopien

PEN USA

Sisay Agena, l'éditeur éthiopien et défenseur de la liberté de la presse qui a été emprisonné au moins six fois pour avoir « dit la vérité contre l'élite au pouvoir », vient de se voir décerner par le PEN USA le Prix 2010 de la Liberté d'écrire.

En octobre 2005, le gouvernement éthiopien a fermé toutes les publications indépendantes du pays après avoir subi de lourdes pertes aux élections. Depuis lors, la plupart des publications n'ont pas été autorisées à reparaître - notamment les journaux indépendants d'Agena, « Ethiop » et « Abay ».

À la place, Sisay a été inculpé de trahison et a passé près de deux ans en prison. Le PEN USA, Amnistie Internationale et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) se sont tous battus pour les droits d'Agena, qui subit de difficiles conditions de détention et de mauvais traitements.

Aujourd'hui, il continue à se battre pour le droit de l'Éthiopie à la liberté de la presse. Dans l'impossibilité de se rendre aux États-Unis pour recevoir son prix en personne lors de la cérémonie du 17 novembre, il a fait une déclaration dans laquelle il a dit : « j'accepte cette récompense spéciale non pas rien que pour moi, mais au nom de tous les journalistes indépendants et écrivains éthiopiens à qui on refuse le droit d'écrire… Nous utilisons nos crayons et nos plumes comme lampes de poche afin d'éclairer les gens.

« Certains disent “la liberté n'est pas gratuite”. En Éthiopie, la liberté d'écrire n'est pas gratuite. Elle se paie un prix très élevé : la perte de la tranquillité d'esprit qui résulte d'une campagne constante de harcèlement et d'intimidation; la perte de la pratique professionnelle parce qu'on est empêché de faire ce que l'on est formé pour faire et ce que l'on a la passion de faire; et la lutte quotidienne pour survivre sous le nuage de la peur et du silence contraint. »

Dernier Tweet :

Presidenciales 2018 | Balance 20 de mayo: https://t.co/UOb3hGCtrv @ipysvenezuela @espaciopublico @NelaBalbi… https://t.co/m9xH9JEV92