RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux journalistes libérés de prison

Après avoir purgé deux ans et neuf mois des trois ans de prison qui lui avaient été infligés, le journaliste azéri Sakit Zahidov a reçu un pardon et a été libéré la semaine dernière, selon ce que rapportent l'Institut pour la liberté et la sûreté des reporters (Institute for Reporters' Freedom and Safety, IRFS), le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF).

« C'est une excellente nouvelle », dit RSF. « Cela constitue un développement significatif pour la liberté de la presse en Azerbaïdjan, que dirige d'une main de fer le président (Ilham) Aliev. » L'Azerbaïdjan arrive 150ème sur 173 pays dans le dernier index de la liberté de la presse, établi par RSF; Aliev est l'un des « Prédateurs de la liberté de la presse » identifiés par RSF.

Poète satirique et journaliste au quotidien d'opposition « Azadlig », Zahidov a été arrêté le 23 juin 2006 sur la foi d'accusations bidons de trafic de drogue et a été condamné en octobre 2006 à trois ans de prison. En dépit de troubles de santé, il a entrepris une grève de la faim en signe de protestation, ce qui a entraîné une aggravation de son état.

À sa libération, Zahidov a déclaré qu'il continuerait à travailler. « J'ai continué à travailler en prison et je vais poursuivre mes critiques des officiels. À partir de demain mes poèmes seront publiés dans "Azadlig" », a dit Zahidov.

Selon les dépêches locales, le parlement d'Azerbaïdjan a adopté la Loi d'Amnistie pour marquer Novruz, la fête du printemps. Jusqu'à 1 700 prisonniers pourraient être libérés aux termes de la Loi.

Dans une autre affaire, la cour d'appel de Bakou a annulé le 9 avril le verdict d'une instance inférieure et remis en liberté Asif Merzili, rédacteur en chef de l'hebdomadaire indépendant « Tezadlar », selon ce que rapportent l'IRFS et le CPJ. Merzili avait été condamné deux jours plus tôt à un an de prison pour diffamation. Le même tribunal a également annulé la peine de six mois de travail correctif avec sursis prononcée contre Zumrud Mammedova, pigiste à « Tezadlar », condamné le 9 avril dans la même affaire.

Les membres de l'IFEX appellent les autorités à libérer les journalistes toujours en prison qui purgent des peines d'incarcération pour des crimes bidons. D'après RSF, trois autres journalistes sont toujours en prison : le frère de Zahidov, Ganimat, du journal « Azadlig »; Eynulla Fatullayev, du « Realny Azerbaijan » et du « Gundelik Azerbaijan »; et Mushfig Huseynov, de « Bizim Yol ».

ADDITIONAL INFORMATION
Ressources additionnelles


Dernier Tweet :

#Cuba: Arrestan y multan a dos periodistas que reportaban sobre accidente de Cubana de Aviación… https://t.co/4W6qEe76NN