RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La demande de mise en liberté d'un journaliste pour raisons médicales rejetée, en violation de la loi

(RSF/IFEX) - Le 27 mai 2009, le tribunal de Bakou a rejeté la demande de mise en liberté de Mushfig Huseynov, journaliste pour le quotidien "Bizim Yol", alors qu'il souffre de graves problèmes de santé depuis son incarcération en janvier 2008.

"L'état de santé de Mushfig Huseynov justifie sa mise en liberté immédiate. La loi l'exige en ces circonstances. Les conditions de détention en Azerbaïdjan sont déplorables et n'offrent pas un suivi médical suffisant pour les détenus à la santé fragile. Les autorités judiciaires doivent reconsidérer leur décision", a déclaré Reporters sans frontières.

Bien que les articles 78 du code criminel et 167 du code pénal azerbaïdjanais prévoient la libération d'un détenu pour raisons médicales, Mushfig Huseynov a été contraint de poursuivre sa peine à la maison d'arrêt N2 de Bakou.

Le 21 janvier 2008, Mushfig Huseynov a été condamné à six ans de prison pour corruption. Il était accusé d'avoir accepté un pot-de-vin d'un montant de 3 500 $US de la part d'un employé du ministère du Travail et de la Sécurité sociale.

Deux journalistes sont par ailleurs sous les verrous en Azerbaïdjan. Ganimat Zahidov, journaliste pour le quotidien d'opposition "Azadlig" et Eynulla Fatullayev, rédacteur en chef des deux quotidiens "Gundelik Azerbaïdjan" et "Realny Azerbaïdjan". Le 9 avril 2009, Sakit Zahidov, journaliste pour "Azadlig", a été libéré après qu'il a été amnistié par le président Ilham Aliev.

L'Azerbaïdjan figure à la 150e place du classement 2008 de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières. Son président, Ilham Aliev, est considéré comme un prédateur de la liberté de la presse par l'organisation.

Dernier Tweet :

Guinea's media regulator, the High Authority for Communication (HAC) asked to reconsider decision to suspend the ac… https://t.co/4SCREzBFCD