RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le journaliste indépendant Raouf Mirkadyrov condamné à six ans de prison

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev parle lors d'une conférence de presse à Tbilissi, en Géorgie, le 6 mai 2014
Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev parle lors d'une conférence de presse à Tbilissi, en Géorgie, le 6 mai 2014

AP Photo/Shakh Aivazov

Cet article a été initialement publié sur rsf.org le 30 décembre 2015.

Reporters sans frontières (RSF) dénonce fermement la condamnation à six ans de prison du journaliste indépendant Raouf Mirkadyrov. La sentence a été prononcée le 28 décembre 2015 par un tribunal de Bakou.

“Nous l'avons dit et répété : les absurdes accusations d'espionnage portées contre Raouf Mirkadyrov ne cachent que la volonté des autorités de faire taire ce journaliste renommé,” déclare Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l'Est et Asie centrale de RSF. “Ce verdict honteux vient clore une de ces parodies de procès dont les journalistes indépendants sont fréquemment victimes en Azerbaïdjan. Nous exigeons une fois de plus la remise en liberté immédiate de Raouf Mirkadyrov.”

Installé en Turquie, le journaliste avait été expulsé vers son pays d'origine en avril 2014 et immédiatement jeté en prison. Son procès pour “haute trahison” s'est ouvert à la mi-novembre 2015.

L'avocat du journaliste, Fouad Agaev, a annoncé son intention d'interjeter appel.

Lire le précédent communiqué de RSF à ce sujet : "Raouf Mirkadyrov doit être acquitté !" (22.12.2015)

Dernier Tweet :

Burmese photojournalists Minzayar Oo and Hkun Lat covering Rohingya crisis detained in Bangladesh for 'espionage'… https://t.co/I8sxiFXHtl