RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le ministère de la Culture et de l'Information suspend temporairement les activités du bureau Al-Jazeera

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières exprime sa vive inquiétude suite à la décision du ministère de la Culture et de l'Information de fermer temporairement le bureau Al-Jazeera au Bahreïn, le 18 mai 2010.

"Cette décision confirme que le gouvernement souhaite garder le contrôle sur les médias et de mettre à l'écart les programmes qui le dérangent. Nous condamnons fermement la fermeture du bureau Al-Jazeera et nous demandons au ministère de l'Information de revenir sur cette décision".

Le 18 mai 2010, au soir, le ministère de la Culture et de l'Information a décidé de suspendre les activités d'Al-Jazeera au Bahreïn. Dans un communiqué publié par BNA (Bahrain News Agency), le ministère de la Culture et de l'Information a indiqué que la chaîne qatarie "n'a pas respecté les normes professionnelles et ne s'est pas conformée aux lois et règles sur la presse." Cette mesure restera en vigueur en attendant un accord "définissant les relations" entre le gouvernement de Bahreïn et Al-Jazeera, ajoute le ministère. La direction du groupe Al-Jazeera a été surprise de cette mesure "dont elle n'a pas été notifiée officiellement", a indiqué Al-Jazeera dans un communiqué publié sur son site le 19 mai 2010.

Reporters sans frontières a appris que la chaîne diffusait une émission intitulée "L'économie et les hommes", mettant la lumière sur la situation économique et son influence sur la vie quotidienne des citoyens dans différents pays arabes. Le lundi 17, l'émission a traité de la pauvreté au Bahreïn, sujet jugé "indécent" par le ministère, comme le cite le journal électronique Al-Watan.

Le 18 mai 2010, les autorités bahreïnies ont interdit à une équipe de la chaîne Al-Jazeera English de venir à Manama pour réaliser une interview avec un responsable de l'ONU, a ajouté Al-Jazeera dans son communiqué.

En 2007, la chaîne qatarie avait repris sa couverture à Bahreïn. L'organisation rappelle qu'en 2002, le Bahreïn n'a pas autorisé les journalistes d'Al-Jazeera à travailler sur son territoire. Le ministre de l'Information estime qu'Al-Jazeera cherche délibérément à nuire au Bahreïn et que la chaîne est biaisée en faveur d'Israël.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

#Kuwait: Court of Cassation releases human rights defender Sulaiman bin Jassim among dozens of prisoners… https://t.co/LCOYmsAQ2o