RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le militant bahreïni des droits de la personne Nabeel Rajab se voit décerner le Prix Ion-Ratiu de la Démocratie

Nabeel Rajab
Nabeel Rajab

Kristina Stockwood

À titre de président du Centre des droits de la personne de Bahreïn (Bahrain Centre for Human Rights, BCHR) et en tant que l'un des plus éminents militants des droits de la personne de son pays, Nabeel Rajab est suivi de près par le gouvernement, empêché de sortir du pays, tabassé et harcelé. La résidence familiale a été attaquée aux gaz lacrymogènes et par des invasions armées. Une nuit, tandis qu'il dormait, des dizaines d'inconnus masqués ont fait irruption chez lui et l'ont enlevé, l'ont trimballé en voiture toute la nuit et l'ont agressé - avant de le ramener chez lui. Le Centre International Woodrow-Wilson (Woodrow Wilson International Center), basé à Washington, lui rend hommage cette année en lui décernant le prix Ion-Ratiu de la démocratie (IRDA) afin de reconnaître sur la scène internationale son courageux combat pour la démocratie à Bahreïn.

Rajab est l'un des rares défenseurs des droits qui n'a pas été incarcéré ou qui n'est pas entré dans la clandestinité. En juin, il a fait l'objet d'une enquête parce qu'il avait affiché sur Twitter des photos sur des tortures présumées ayant entraîné la mort d'un prisonnier.

Selon le Centre Wilson, « en tant que l'un des fondateurs du mouvement de défense des droits de la personne à Bahreïn… [Nabeel] travaille sans relâche et court des risques personnels considérables pour promouvoir la cause des libertés démocratiques et des droits civils des citoyens bahreïnis. »

Le prix Ion-Ratiu de la démocratie a été créé en 2005 afin de reconnaître les idées, les idéals et les réalisations des militants de la démocratie autour du monde. Rajab a été invité à Washington pour un mois afin d'avoir la possibilité de rencontrer des représentants du monde politique de Washington, des ONG et des communautés universitaires. Il participera aussi à un symposium donné en son honneur au Wilson Center à la fin de l'année.

Ion Ratiu (1917-2000) était un politicien roumain qui avait un très grand intérêt pour le changement démocratique partout dans le monde. Il fut l'une des voix les plus éloquentes de l'opposition à Nicolae Ceausescu, au régime duquel il s'est opposé pendant des années depuis Londres en tant que dirigeant élu démocratiquement de l'Union mondiale des Roumains libres. Après 50 ans d'exil, il est rentré en Roumanie en 1990 pour briguer la présidence; il est devenu député au Parlement roumain, puis par la suite a été vice-président de la Chambre des députés ainsi qu'ambassadeur itinérant de Roumanie à l'OTAN.

ADDITIONAL INFORMATION
Ressources additionnelles


Dernier Tweet :

Organizaciones y académicos de EE.UU presentaron los “Principios de Santa Clara”, un conjunto de estándares mínimos… https://t.co/S9OqqDSYql