RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le journaliste Farid Alam contraint de quitter le pays après des menaces de mort d'un groupe islamiste

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne les menaces proférées à l'encontre de Farid Alam, un journaliste de télévision, par la Jamayetul Mujahideen (JMB), une organisation islamiste, deux jours après que le journaliste a publié un livre intitulé "Islamic Militancy: Bangladesh Context." Il a reçu, le 3 février 2009, une lettre de menaces de mort, dans laquelle il est accusé d'être responsable de la condamnation à mort du leader de la JMB. Farid Alam a décidé de quitter le Bangladesh et s'est installé en Europe.

"Les militants du JMB se montrent de nouveau agressifs envers les journalistes. Nous demandons à la police d'enquêter sur ces menaces et de protéger ceux qui sont en danger", a déclaré l'organisation.

Le JMB a envoyé des lettres au bureau de la chaîne de télévision Channel 1 ainsi qu'aux domiciles du journaliste à Dacca et dans son village natal, dans le district de Tangail. Il a également été menacé à plusieurs reprises par téléphone. Farid Alam a travaillé pour NTV, Channel 1, et le quotidien "Amader Shomoy".

Son ouvrage, sorti le 1er février, est une compilation de ses reportages et de ses commentaires sur le développement du militantisme islamiste au Bangladesh.

Par ailleurs, des journalistes ont été blessés, le 20 février, par une explosion dans un commissariat de police de Gazipur (nord de la capitale). L'un des militants islamistes de la JMB présenté à la presse, est parvenu à dégoupiller une grenade.

Dernier Tweet :

Five more years in prison. Bahraini authorities have repeatedly targeted @NABEELRAJAB in retaliation for his human… https://t.co/GhjVeF2CBM