RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UN RÉDACTEUR EST INCARCÉRÉ EN RAPPORT AVEC LES CARICATURES DU PROPHÈTE MAHOMET

Un rédacteur du Bélarus a été condamné à trois ans de prison la semaine dernière parce qu'il a réédité les caricatures danoises controversées du prophète Mahomet, rapportent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et l'Association des journalistes du Bélarus (Belarusian Association of Journalists, BAJ).

Le 18 janvier, Aleksandr Sdvizhkov, ancien rédacteur en chef adjoint de l'hebdomadaire indépendant « Zgoda » (« Consensus »), fermé maintenant, a été inculpé d'« incitation à la haine religieuse » après avoir réimprimé les caricatures du prophète Mahomet parues en 2006. Il a été condamné à trois ans de prison à haute sécurité. Son procès s'est déroulé à huis clos.

« Il est consternant de voir, dans l'Europe du XXIe siècle, un rédacteur être arrêté, poursuivi à huis clos et puni au-delà de toute limite acceptable rien que pour avoir réimprimé des dessins produits ailleurs et qui ont été publiés partout », a déclaré le Représentant de l'OSCE pour la liberté des médias, Miklos Haraszti.

« Zgoda » a été fermé par décision judiciaire en mars 2006, à la suite de la réimpression des caricatures, qui avaient d'abord paru dans le journal danois « Jyllands-Posten ».

Des poursuites pénales faisant état d'« incitation à la haine religieuse » ont été rouvertes à la suite de l'arrestation de Sdvizhkov, en novembre 2007, lorsqu'il est rentré au Bélarus après un séjour de deux ans en Russie et en Ukraine.

Pour sa part, l'ancien rédacteur en chef de « Zgoda », Alekseï Korol, a déclaré que même s'il n'était pas d'accord avec la décision de Sdvizhkov de reproduire les caricatures, il trouvait renversant le jugement très dur rendu par le tribunal.

Korol, qui avait établi récemment le journal « Novy Chas » - successeur de « Zgoda » - a été inculpé en décembre d'avoir diffamé un haut dignitaire du gouvernement. D'après l'OSCE, le journal est incapable de payer la lourde amende de 16 000 euros (23 400 $ US) et devra fermer.

Ismail Voronovich, un des leaders de la communauté musulmane du Bélarus, a déclaré que le châtiment était trop dur. « J'ai demandé la clémence du tribunal. Je libérerais le journaliste, si j'en avais le pouvoir », a déclaré Voronovich à la Radio Européenne pour le Bélarus (ERB).

De vigoureuses protestations avaient secoué le monde au début de 2006 en réaction à la décision du journal danois de publier 12 caricatures de Mahomet, à l'occasion de ce que l'on avait qualifié de défi à l'autocensure chez les artistes qui abordent des questions ayant trait à l'Islam. Les caricatures, considérées comme blasphématoires par un grand nombre de musulmans, ont été reprises dans divers journaux à travers le monde, ce qui a contribué à alimenter la controverse.

Consulter les sites suivants :
- CPJ : http://tinyurl.com/27r663
- OSCE : http://www.osce.org/item/29340.html
- BAJ : http://tinyurl.com/2f6l34
- ERB : http://euroradio.fm/en/362/reports/12334/
(22 janvier 2008)

Dernier Tweet :

Subtle threat of media sustainability is as dangerous as restrictive, criminal defamation, intimidation, harassment… https://t.co/gr0AHdVRlE