RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Appel au nouveau Président pour qu'on respecte la libre expression

Au Bélarus, dont la réputation de « dernière dictature d'Europe » est notoire, des journalistes sont agressés, des militants de l'opposition disparaissent et meurent dans des circonstances mystérieuses et des dirigeants de la jeunesse subissent des simulacres d'exécution. Le classement du pays est pire que celui de l'Iran en matière de liberté de la presse, et pire que celui du Zimbabwe au chapitre des droits de la personne.

Dans le dernier droit précédant les élections présidentielles du 19 décembre, Index on Censorship espère que vous signerez sa pétition Zone of Silence pour la libre expression au Bélarus.

Rien que cette année, des journalistes critiques ont été agressés, frappés de poursuites en diffamation criminelle, interrogés par les autorités et ont vu leurs domiciles être fouillés et leur équipement confisqué, disent les membres de l'IFEX. Un journaliste et défenseur des droits de la personne, Aleh Byabenin, a été trouvé pendu le 3 septembre à sa maison de campagne située aux abords de Minsk. La police affirme qu'il s'agit d'un suicide, mais ses collègues disent que c'est un meurtre politique, quelques mois à peine avant les élections.

Du déjà-vu, peut-être ? La répression brutale des médias et de l'opposition politique a également eu lieu dans les mois qui ont précédé les élections de 2001 et de 2006.

D'après Index, « on ne voit que peu de volonté politique, sinon aucune, de faire pression sur le régime pour qu'il se conforme aux normes internationales en matière de droits de la personne ». C'est pourquoi Index collabore avec des groupes de la société civile au Bélarus afin de porter devant la scène internationale le fait qu'il faut en faire plus, beaucoup plus.

Signez la pétition de Index et joignez-vous à des centaines d'autres, dont le Théâtre Libre du Bélarus, l'acteur Michael Sheen et l'auteur Hanif Kureishi, pour appeler le prochain Président du Bélarus à respecter les droits fondamentaux de la personne et à abolir les lois répressives qui les violent.

Pétition Zone de Silence

Dernier Tweet :

For background on why historic election in the Gambia was so important for #FOE, see our country profile… https://t.co/1wUMiZqXdj