RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Disponible également en: English   Español   عربي  

Faits saillants de notre réseau :
Bosnie-Herzégovine

Bosnie-Herzégovine

LE CODE SUR LA PRESSE POURRAIT CONSTITUER UNE LIMITE À LA LIBERTÉ

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) critique vivement le projet de code de la presse, que propose la Commission indépendante des médias (IMC) de Bosnie-Herzégovine, et elle affirme qu'il pourrait servir à circonscrire le travail des journalistes. Selon la FIJ, le projet de code est "trop prohibitif et ne peut servir aux journalistes de base convenable pour régler les questions d'éthique". Pour son secrétaire général, Aidan White, "le projet de code est rempli de dispositions vagues et ambiguës, que l'on pourrait facilement utiliser pour restreindre le libre exercice du journalisme. [...] le code dit aux journalistes ‘de ne pas offenser de vastes secteurs du public'. C'est exactement ce que fait le meilleur journalisme que nous connaissons et c'est ce qui suscite le débat public capable de favoriser des changements positifs. Il faut se demander pourquoi la communauté internationale veut empêcher les journalistes bosniaques d'en faire autant." En outre, de poursuivre White, la définition de "l'intérêt public [...] se restreint aux actions qui dévoilent des crimes, protègent la santé publique et évitent au public d'être leurré [...] Est exclu un large éventail d'informations que le public a le droit de connaître", notamment la corruption des hauts fonctionnaires.

Dernier Tweet :

#SriLanka @FMMsrilanka condemns police restriction on coverage of exhumation of Lasantha Wickramatunga's remains https://t.co/jXPH0ccv8F