RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UNE ÉGLISE ÉVANGÉLIQUE PERD DES POURSUITES JUDICIAIRES CONTRE UN JOURNAL

Le plus important journal du Brésil a remporté jusqu'à maintenant sept procès sur près de soixante poursuites en diffamation intentées contre lui par une église évangélique en rapport avec un article qui critiquait l'empire commercial de l'église, selon ce que rapportent l'Association brésilienne du journalisme d'enquête (ABRAJI), la Société interaméricaine de la presse (SIP), Reporters sans frontières (RSF) et d'autres membres de l'IFEX.

« Folha de S. Paulo » a remporté deux autres victoires judiciaires la semaine dernière contre l'Église Universelle du Royaume de Dieu, l'une des églises évangéliques les plus influentes du Brésil.

Le journal avait déjà remporté cinq poursuites, provoquées par un article publié en décembre au sujet de l'importance des avoirs financiers de l'église. Les poursuites ont été intentées par des particuliers membres de l'église, qui prétendent que l'article a « offensé » leurs sentiments religieux et a fait d'eux des victimes de harcèlement.

Par ailleurs, deux autres quotidiens, « Extra », basé à Rio de Janeiro, et « A Tarde », basé à Salvador, dans l'État de Bahia, sont visés par 40 poursuites judiciaires de l'Église Universelle à cause de leurs reportages sur une affaire dans laquelle un membre de l'église avait profané des images religieuses catholiques.

La SIP soupçonne que les poursuites visent à « empêcher la presse de faire du journalisme d'enquête et l'inciter plutôt à pratiquer l'autocensure ». Elle invite les tribunaux à « accorder la préséance à la liberté de la presse et à placer le droit du public de savoir au-dessus de tout intérêt particulier ».

Toutes les poursuites ont été intentées en vertu d'une loi sur la presse datant de 1967, qui prévoit l'incarcération des journalistes pour diffamation et commentaires insultants. Héritée de l'ancienne dictature militaire, cette loi ne sert plus au niveau fédéral parce qu'elle entre en conflit avec la Constitution de 1998, mais elle est toujours utilisée contre les reporters dans certains États.

Le mois dernier, la Cour suprême fédérale a suspendu l'application de 20 de ses 77 articles, rapportent ARTICLE 19 et RSF. La décision des juges ouvre la porte à l'abolition complète de la loi, proposée dans un avant-projet de loi déposé en décembre dernier par le député fédéral Miro Teixeira.

Consulter les sites suivants :
- ABRAJI (en portugais) : http://tinyurl.com/2ahz62
- SIP : http://www.ifex.org/en/content/view/full/91062/
- IPYS : http://www.ipys.org/alertas/atentado.php?id=1420
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=25850
- RSF, à propos de la loi sur la presse : http://tinyurl.com/2k9sbh
- ARTICLE 19 : http://www.ifex.org/en/content/view/full/91073/
- « Universal turns 30 with a business empire » (sur les avoirs de l'église) :
http://www1.folha.uol.com.br/folha/brasil/ult96u355188.shtml
(4 mars 2008)

Dernier Tweet :

Argentina: Intendente Claudio Filippa pide a hombres solteros que "abusen" de una periodista - @FOPEA https://t.co/8bNOdr4MTC @adcderechos