RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Torture de trois employés du quotidien "O Dia": un des suspects principaux se rend à la police

(RSF/IFEX) - Le 16 juin 2008, l'inspecteur de la police civile Odnei Fernando da Silva, alias "01", "Dinei" ou encore "Águia", accusé d'être le chef de la milice qui a séquestré et torturé trois employés du quotidien "O Dia", le 14 mai 2008, dans la favela du Batan à Rio de Janeiro, s'est livré aux autorités. En fuite depuis le 4 juin et sous le coup d'un mandat d'arrêt, le policier s'est présenté, accompagné de son avocat, au siège de la Délégation à la répression contre les actions criminelles et aux enquêtes spéciales (DRACO).

Dans sa déposition initiale, Odnei Fernando da Silva a nié toute implication dans les actes de torture contre les deux journalistes et leur chauffeur, arguant qu'au moment des faits, il se trouvait à une fête dans le quartier de Bangu, à Rio. Questionné sur ses relations avec le supposé numéro deux de la bande, Davi Liberato de Araújo, déjà détenu, l'inspecteur a déclaré qu'ils se connaissaient depuis l'enfance mais ne se fréquentaient plus. Le chef de la milice du Batan a été conduit dans la journée dans une prison spéciale pour les policiers, au sein du complexe pénitencier de Gericinó. Reporters sans frontières se félicite une fois de plus des progrès de l'enquête et espère que toutes les responsabilités dans les actes de barbarie commis contre les employés d'"O Dia" seront rapidement établies.

Dernier Tweet :

Lebanese security agencies are ramping up the interrogation and censorship of online activists and journalists over… https://t.co/RZT5umct3Z