RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un présentateur de télévision victime d'un attentat

(RSF/IFEX) - Le journaliste Handson Laércio, animateur de radio et présentateur de télévision pour la chaîne TV Mearim, a été agressé par balles, le 14 avril 2010, à la sortie de son domicile, alors qu'il se rendait à la radio pour laquelle il travaille. Il a été blessé à la main alors qu'il tentait de se protéger.

Cet attentat serait lié à des dénonciations faites par le journaliste concernant les forces de l'ordre dans l'une de ses émissions. Selon la journaliste Eva de Albuquerque, qui travaille avec Handson Laércio, de telles menaces sont constantes. "Le journaliste recevait des menaces constantes sans jamais les prendre au sérieux.'' La veille de l'agression, le présentateur avait reçu un appel téléphonique menaçant. Cependant, on ne saurait pour l'instant lier cet appel à l'attentat, compte tenu du grand nombre de menaces qu'il avait déjà reçues.

Ce genre d'agression n'est pas une nouveauté au Brésil. Le Rapport 2009 de la Fédération nationale des journalistes (FENAJ) nous montre qu'en plus d'être en augmentation, ces attentats sont le plus souvent perpétrés par des agents des États ou par des personnes mandatées par eux. Le 27 mars dernier, trois policiers militaires ont été condamnés par le tribunal de São Paulo pour l'assassinat du journaliste Luiz Barbon Filho.

La situation des journalistes au Brésil demeure préoccupante. Ceux-ci sont les cibles de menaces et d'attaques fréquentes. Le Brésil occupe actuellement la 71e place sur 175 dans le classement mondial sur la liberté de la presse de Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

Former editor-in-chief of Swazi Observer and writer for South Africa's Mail & Guardian newspaper, Musa Ndlangamandl… https://t.co/2VsRdrYog9