RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La FIJ dénonce la remise d'un prix du journalisme à un reporter connu pour ses articles haineux

(FIJ/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de la FIJ daté du 29 août 2008:

La FIJ demande aux éditeurs bulgares d'agir contre le racisme et de retirer un Prix "honteux"

La Fédération Internationale des Journalistes a appelé aujourd'hui à un débat "large et honnête" sur l'intolérance dans les médias au sein de la presse bulgare, suite à la remise d'un prix du journalisme par des éditeurs à un reporter connu pour ses articles haineux.

La FIJ estime que la remise cette année du "Prix Chernorizetz Hrabur du Jeune Journaliste de l'Année" à Kalin Rumenov, un journaliste du quotidien national Novinar, est révélatrice "d'une indifférence et d'une complaisance choquantes" parmi les éditeurs et que le prix devrait être retiré.

"Le racisme et l'intolérance sont les grands défis auxquels fait face la société européenne moderne", a déclaré Aidan White, Secrétaire Général de la FIJ. "Les éditeurs ne devraient pas décerner de titres d'honneurs professionnels à un raciste patenté. Cela envoie un message donnant l'impression que le journalisme bulgare est insensible aux conséquences de l'intolérance dans la société".

La FIJ et sa section européenne, la Fédération Européenne des Journalistes, demande que soit lancée une campagne nationale pour établir des normes dans la couverture de sujets sur l'intolérance et les droits des minorités et pour attirer l'attention sur les dangers des discours haineux.

M. Rumenov a reçu son prix de l'Union des éditeurs de Bulgarie en présence de politiciens, de députés et de journalistes. L'évènement a donné lieu à des protestations de la part d'organisations de journalistes et de groupes de la société civile en raison de la notoriété du journaliste pour des articles incendiaires et racistes contre la minorité Rom.

Une pétition appelant à lui retirer le prix a été envoyée à l'Union des éditeurs en juillet mais cela n'a pas été suivi d'effets. L'attribution du prix à M. Rumenov a également été virulemment critiquée car la récompense couvre l'ensemble de son oeuvre et non certains articles en particulier, or ses articles racistes sont connus dans le secteur des médias et dans le public en général.

La FIJ a déclaré que cette controverse met en lumière l'échec des éditeurs bulgares dans l'autorégulation et la compréhension de la liberté de la presse tandis que les journalistes et les membres de la FIJ (le Syndicat des journalistes bulgares et le syndicat Podkrepa de journalistes) ont développé une réflexion à ce sujet. "Le journalisme n'est pas dénué de responsabilité envers le public", a déclaré M. White. "Il est temps de lancer un nouveau débat pour faire la part des choses entre un journalisme solide et original et les formes de préjugés ou d'intolérance auxquelles nous assistons".

Détails de la pétition: http://www.ifj.org/fr/articles/la-fij-demande-aux-editeurs-bulgares-d-agir-contre-le-racisme-et-de-retirer-un-prix-honteux

Dernier Tweet :

[email protected]: @seapa Its aspiration remains as relevant as ever: A region enjoying free expression and that has a truly… https://t.co/8H4BmsvA9W