RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Menaces de mort à l'encontre d'un animateur de radio

(MFWA/IFEX) - Le 18 avril 2007, Sam K. Le Jah, un animateur de Ouaga FM, une radio privée basée à Ouagadougou, a été menacé de mort pour avoir prétendument critiqué l'administration du Président Blaise Compaoré du Burkina Faso.

Selon le correspondant de la Fondation des Médias pour l'Afrique de l'Ouest (MFWA), les menaces à l'encontre de l'animateur lui ont été communiquées dans un e-mail intitulé: "Tu seras abattu". Le message de "[email protected]" a demandé à Jah d'utiliser son programme pour soutenir les politiques du Président Compaoré qui y a été qualifié de "bénédiction divine".

Le message a menacé que le journaliste sera bientôt abattu s'il continue à émettre ses "bêtises". "Saches que tu seras abattu très bientôt et il n'y aura rien. Nous avons tué Thomas Sankara, l'ancien Chef d'état militaire, il n'y a eu rien. Nous avons tué Norbert Zongo, un rédacteur de journal, il n'y a eu rien, toi aussi ton tour n'est pas loin. Quand tu passes vers le chemin, il faut regarder les cimetières".

Jah est un animateur de reggae et son émission qu'il utilise pour critiquer l'administration est très prisée par la jeunesse. Il a également émis un album dont le titre est "Thomas Sankara". Celui-ci a été assassiné le 15 octobre 1987 dans un coup d'état sanglant mené par le Président Compaoré.

Depuis lors, il a porté plainte à la Gendarmerie et à la Police Nationale.

Dernier Tweet :

The @EFF Unveils Virtual Reality Tool To Help People Spot Surveillance Devices in Their Communities https://t.co/MpareFt3yy @privacyint