RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une foule empêche à la Télévision nationale d'assurer la couverture d'une réunion syndicale

(MFWA/IFEX) - Le 19 mars 2011, une grande foule a empêché Arsène Evariste Kabore et Issa Kafando, respectivement rédacteur en chef et cameraman de la Radiodiffusion-Télévision Burkinabè (RTB), la chaîne nationale, d'assurer la couverture d'une réunion entre les syndicaux et le gouvernement burkinabè tenue à Ouagadougou, la capitale burkinabè.

La correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que parmi les journalistes présents, la foule en délire a distingué l'équipage de la RTB et l'a accusé d'avoir délibérément déformé des informations sur la protestation qu'elle a organisée le 8 mars à Koudougou, une banlieue de Ouagadougou, contre ce qu'elle a qualifié de la vie chère.

C'est la deuxième fois que la RTB est en butte aux attaques ce mois. Le 11 mars, des étudiants courroucés de l'Université de Ouagadougou ont agressé deux autres journalistes de la RTB, Ahmadou Dicko et Urbain Somé. Les manifestants ont accusé la RTB d'avoir censuré les informations sur leurs protestations précédentes contre le décès de leur collègue, Justin Zongo, qui aurait été tué par la Police lors d'une manifestation. Toutefois, les autorités burkinabè ont prétendu que l'étudiant est décédé des suites de méningites.

Dans un autre développement, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a, le 11 mars, retiré le droit de diffusion de la radio Africa Numéro 1 pour manquement à ses obligations financières et conventionnelles envers le CSC.

Dernier Tweet :

Africa Check tracks progress on 10 key promises made during their campaign, by governments in Nigeria, South Africa… https://t.co/mKOYsTqlgN