RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Animateur de radio suspendu après sa participation dans une réunion politique

(MFWA/IFEX) - Un célèbre musicien burkinabè et animateur de radio Sam K. Le Jah (Sama Karim) qui fut victime d'une agression physique il y a quatre ans pour avoir critiqué le Président Blaise Compaoré, se trouve, depuis le 30 avril 2011, interdit d'accès aux locaux de la station radio privée Ouga FM, ou il travaille.

Le Jah est le présentateur d'un programme musical reggae très bien accueilli par les jeunes burkinabè. Il se sert de ce programme pour traiter des questions politiques du pays.

Le correspondant de la Fondation pour les Media de l'Afrique de l'Ouest (MFWA) a cité un communiqué qui interdit l'animateur d'avoir accès à la radio et au matériel de la station.

Bien qu'aucune raison n'ait été évoquée pour cette action par le promoteur de la station, M. Bakry Joachim, la suspension de Le Jah coïncide avec sa participation dans une assemblée organisée par des partis de l'opposition le même jour. Cette assemblée a demandé la démission du Président Campaoré qui dirige le pays depuis 1987.

Selon le correspondant, Bakry était mécontent de la présence de l'animateur à cette assemblée.

Cependant, le Directeur de ladite radio, Yehoun Zakaria, a affirmé que Le Jah n'a pas été licencié. Il assure qu'il sera bientôt rétablit dans ses fonctions.

En 2007, Le Jah a été menacé de mort avant que sa voiture ne soit brulée par des pyromanes non identifiés.

Selon le correspondant, Le Jah est sur le point d'intenter un procès contre son patron.

Dernier Tweet :

Tenuous relationship between govt and CSOs could be bridged with initiatives like AFIC's - https://t.co/uPJGlkxz9A… https://t.co/1luKSV0Qf5