RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LE RÉGIME MILITAIRE ROUVRE LES COMMUNICATIONS, MAIS LES SURVEILLE D'UN OEIL ATTENTIF

Tandis que diminuent les protestations tumultueuses qui ont secoué la Birmanie en septembre 2007, le régime militaire relâche la censure et certaines autres restrictions, mais continue de contrôler l'Internet et de détenir des prisonniers.

Dans les deux plus grandes ville de Birmanie, Rangoon et Mandalay, le couvre-feu a été levé le 20 octobre, rapporte Mizzima News. L'interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes a également été levée, de même que d'autres restrictions annoncées quatre semaines auparavant.

Le gouvernement a rendu l'Internet de nouveau accessible 24 heures par jour le 14 octobre, mais des officiers de police, formés en technologie de l'information, surveillent les cybercafés, selon ce qu'ont dit à Mizzima des internautes locaux. Les cybercafés sont tenus d'installer un système qui prend la photo des ordinateurs toutes les cinq minutes, pour s'assurer que les utilisateurs ne se rendent pas sur des sites politiques ou d'autres sites interdits.

Le célèbre acteur et comédien connu sous le nom de Zarganar a été remis en liberté après avoir séjourné plus de trois semaines en détention, a annoncé un collègue. Zarganar (Ko Thura) a été arrêté le 25 septembre en compagnie du vétéran politicien U Win Naing pour avoir offert « Swan » (de la nourriture et de l'eau) à des moines qui protestaient à la pagode Shwedagon.

Mais la junte a interdit officieusement l'usage de pseudonymes par plusieurs rédacteurs, artistes et caricaturistes qui se sont joints à l'offre de Swan. Les textes soumis sous divers noms de plume ont été rejetés par les censeurs birmans, sans raison. « Même les reportages sur le football » sont retenus indéfiniment, a déclaré à Mizzima un rédacteur sportif.

Reporters sans frontières (RSF) et l'Association des médias de Birmanie (Burma Media Association) ont salué la libération de deux journalistes - Win Ko Ko Latt, du « Weekly Eleven », et Nay Linn Aung, de « 7-Days » - mais ont aussi fait part de leur inquiétude pour ce qui est de six autres journalistes, écrivains et comédiens-chroniqueurs toujours en prison. RSF a constaté que Ko Thu Ya Soe, photographe à l'agence allemande EPA, a été vu pour la dernière fois au début octobre.

La Commission asiatique des droits de la personne vient de lancer une page web pour six militants birmans des droits de la personne qui sont emprisonnés, des agriculteurs de la région du delta Hinthada, jetés en prison après avoir distribué des exemplaires de la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies et des lois internationales sur les droits des femmes et des enfants, dont le régime est signataire.

L'OpenNet Initiatve (ONI) vient de publier « Pulling the Plug » (Tirer la fiche), un rapport qui dresse un aperçu technique de la censure de l'Internet en Birmanie. L'autre aspect - la collaboration de reporters citoyens dotés de bonnes connaissances techniques avec des médias internationaux grand public, et le fonctionnement des médias birmans en exil - est examiné de près par le Asia Media Forum.

Un groupe de militants basés en Thaïlande a eu recours à l'envoi de sous-vêtements féminins aux ambassades de Birmanie pour protester contre la répression. Il s'agit d'une insulte calculée, a déclaré au « Guardian » de Grande-Bretagne Jackie Pollack, du Comité Lanna d'action en faveur de la Birmanie (Lanna Action for Burma Committee) : les membres de la junte militaire, qui sont supersticieux, croient que le contact avec des sous-vêtements féminins va les dépouiller de leur pouvoir.

Consulter les sites suivants :
- Mizzima News : http://www.mizzima.com
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=24121
- Burma Media Association : http://www.bma-online.org/
- Assistance Association for Political Prisoners : http://www.aappb.org/
- Asian Human Rights Commission : http://tinyurl.com/3ce2td
- Croix Rouge : http://tinyurl.com/2yeg6a
- Asia Media Forum : http://www.asiamediaforum.org/node/747
- Dossier « Pulling the Plug » de l'ONI : http://tinyurl.com/yu74bs
- Pétition de Human Rights First : http://tinyurl.com/yvzlrf
- « Panties for Peace » : http://tinyurl.com/2vsxos
- Magazine « The Irrawaddy » : http://irrawaddy.org/
(23 octobre 2007)

Dernier Tweet :

Many of the 40 Egyptian human rights workers, lawyers and activists arrested were people who provided humanitarian… https://t.co/dMNu79w9U8