RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UN AUTRE ANNIVERSAIRE DE NAISSANCE DANS LA RÉPRESSION

« La poursuite de la répression en Birmanie constitue une tache sur la conscience du monde », déclare ARTICLE 19 à l'occasion du 63e anniversaire de naissance de la dirigeante démocratique Aung San Suu Kyi, déposée par l'armée. Ce jour-là, 19 juin 2008, était le 4 618e qu'elle passait en résidence surveillée, et elle a dû célébrer son anniversaire dans la solitude, sans un seul appel téléphonique, sans la moindre visite ni la moindre lettre.

La répression de la junte militaire, qui « nous souille tous », selon l'expression de la Directrice générale d'ARTICLE 19, la Dre Agnès Callamard, se poursuit sans discontinuer. Juste une semaine plus tôt, quinze membres de l'aile jeunesse du parti d'Aung San Suu Kyi ont été relâchés après deux semaines de détention pour avoir défilé jusqu'à sa résidence à l'occasion du 18e anniversaire du raz-de-marée électoral de la Ligue nationale pour la démocratie (LND).
Sur les banderoles que tenaient les jeunes qui ont été arrêtés, on pouvait lire : « Libérez...Libérez... Aung San Suu Kyi » et « Nous avons besoin... d'une aide immédiate », rapporte Mizzima News. Mais rendre publique la situation désespérée des victimes du cyclone Nargis était en soi dangereux. Le 13 juin, les autorités gouvernementales ont arrêté un journaliste. Il semble que l'on veuille toujours étouffer les nouvelles et l'information en provenance des provinces de Birmanie ravagées par le cyclone, dit Mizzima.
L'ancien rédacteur en chef du « First Eleven Sports Journal », Zaw Thet Htwe, a été arrêté dans le centre de la Birmanie et est détenu à Rangoon. Les officiels birmans n'ont fourni aucune explication pour son arrestation, mais ses collègues et ses amis rappellent sa participation aux opérations de secours aux victimes du cyclone dans le delta de l'Irrawaddy. Le 22 juin, le journaliste sud-coréen Lee Yu Kyong a été déporté de Birmanie pour s'être rendu au bureau de la LND, rapporte Mizzima; des CD contenant des photos numériques de la dévastation causée par le cyclone ont été confisqués.

En 2003, fait remarquer Mizzima, Zaw Thet Htwe a été condamné à la prison à vie pour avoir transmis des reportages à l'Organisation internationale du travail. Sous les pressions de l'OIT, la junte l'a libéré deux ans plus tard.

Lors d'un autre incident similaire, l'éminent comédien, acteur et directeur birman Zarganar a été arrêté le 4 juin, indiquent des membres de sa famille. Zarganar figurait parmi les premières célébrités birmanes qui ont apporté de l'aide aux survivants du cyclone après que Nargis eut frappé les 2 et 3 mai. Il a joué un rôle actif pour joindre les gens et leur apporter de l'aide, notamment du riz et d'autres denrées.

Selon Human Rights First, l'arrestation de Zarganar est survenue quelques heures après qu'il eut apparu dans un reportage de la BBC sur la colère publique devant la façon dont la junte a organisé l'aide humanitaire. Zarganar est arrêté fréquemment parce qu'il ose parler franchement aux médias, dit Mizzima.

Mizzima rapporte en outre que les magasins de Rangoon qui vendent des antennes paraboliques pour satellite reçoivent la visite des autorités locales. Les propriétaires de magasins harcelés « sont invités à signer l'engagement de ne pas vendre d'équipement à des clients qui ne sont pas dotés d'un permis », dit l'agence.

Dans la ville de Kungyankone, située dans la banlieue de Rangoon et qui a été touchée par le cyclone, les autorités militaires ont saisi au moins 10 appareils vidéo et photographiques, précise Mizzima. Les autorités auraient saisi des disques vidéo et des documentaires, ainsi que des séquences privées de la dévastation causée par le cyclone.

En dépit des assurances données aux donateurs privés d'un accès sans entraves aux zones touchées par le cyclone, le gouvernement militaire continue d'arrêter des individus qui viennent en aide aux survivants, selon « The Irrawaddy ». Celui-ci a rapporté que dix donateurs avaient été arrêtés jusqu'à maintenant en juin, d'après les données de l'Association d'aide aux prisonniers politiques, basée en Thaïlande.

Consulter les sites suivants :
- Déclaration d'ARTICLE 19 concernant Aung San Suu Kyi : http://tinyurl.com/5vg73u
- Comédien/acteur arrêté : http://tinyurl.com/6lqq2b
- Human Rights First, à propos de Zarganar : http://tinyurl.com/5bht4q
- Alliance de la presse de l'Asie du Sud-Est (Southeast Asian Press Alliance, SEAPA) : http://www.seapabkk.org/
- « The Irrawaddy » : http://tinyurl.com/6bqnga
- Les secours privés créent-ils une société civile ? : http://tinyurl.com/6an7th
(Photo du comédien Zarganar courtoisie de la Voix de l'Amérique)

(24 juin 2008)

Dernier Tweet :

Cameroon holds record for longest internet shutdown on the continent. Disruptions also in Chad, the Democratic Repu… https://t.co/5tZZ7ynQPm