RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les journalistes ne sont pas autorisés à évoquer la situation au Zimbabwe

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce les mesures prises par le Bureau de la censure qui a récemment interdit aux journalistes de faire référence aux événements qui secouent le Zimbabwe depuis plusieurs semaines, notamment la réélection très contestée du président Robert Mugabe. Les autorités militaires semblent redouter un parallèle avec la situation actuelle en Birmanie. La presse se voit également interdire de mentionner le Tribunal Pénal International de La Haye.

Les médias birmans ne peuvent pas non plus couvrir librement les conséquences humanitaires du cyclone de mai 2008. Au début de l'année, le Bureau de la censure, dirigé par le major Tint Swe, avant déjà ordonné à plusieurs magazines, dont le "Myanmar Tribune" et "Action Times", de ne pas publier d'informations "politiques".

Dernier Tweet :

#Venezuela: Crisis de papel amenaza la circulación de los diarios El Impulso y El Informador… https://t.co/11jVCMIh5G