RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un reporter est condamné à 20 ans de prison; la junte diversifie la censure

Une vidéo-reporter birmane, qui contestait les politiques du gouvernement dans son travail, a été condamnée le 31 décembre à 20 ans de prison, selon ce que rapportent Mizzima News, l'Alliance de la presse de l'Asie du Sud Est (South East Asian Press Alliance, SEAPA) et d'autres groupes membres de l'IFEX. La junte a en outre accentué la réglementation en matière de censure, l'armée contrôlant le contenu des journaux, tandis que le cinéma et la vidéo subissent une surveillance encore plus étroite, rapporte Mizzima News.

Hla Hla Win, une journaliste clandestine de la presse électronique qui travaille pour la Voix démocratique de la Birmanie (Democratic Voice of Burma, DVB), basée à Oslo, a été arrêtée en septembre 2009. Elle travaillait sur une histoire reliée au deuxième anniversaire de la Révolution de Safran de 2007, au cours de laquelle des moines bouddhistes ont participé dans tout le pays à des manifestations de protestation contre la junte, manifestations qui ont été brutalement réprimées. Win a aussi couvert d'autres questions délicates comme le procès de la dirigeante d'opposition en détention Aung San Suu Kyi. La DVB a déclaré au Comité pour la protection des journalistes (CPJ) que quatorze de ses reporters clandestins étaient détenus en décembre 2009.

L'adjoint de Win, Myint Naing, a aussi été détenu et condamné à 25 ans de prison. Tous deux ont été condamnés à sept ans de prison au moment de leur arrestation pour avoir utilisé une motocyclette importée illégalement. Les avocats sont réticents à les représenter par crainte des représailles de la police locale et des autorités, indique la SEAPA. Ils sont accusés d'avoir contrevenu à la Loi sur les médias électroniques, qui interdit l'utilisation non autorisée des médias électroniques. La Loi est un moyen de punir les journalistes qui transmettent des informations à l'extérieur du pays, dit le CPJ.

Reporters sans frontières (RSF) et l'Association des médias de Birmanie (Burma Media Association, BMA), basée en Thaïlande, ont déclaré que « le travail très dangereux accompli par les vidéo-reporters de Birmanie, travail rendu célèbre par le documentaire « Burma VJ », est essentiel pour la diffusion d'informations indépendantes, dénuées de propagande, autant à l'intérieur qu'à l'étranger. L'ANASE et le reste de la communauté internationale devraient faire de la liberté de la presse une des conditions préalables à la reconnaissance des élections de 2010. » La Birmanie est membre de l'Association des nations de l'Asie du Sud-est (ANASE).

Depuis la Révolution de Safran de 2007, les forces de sécurité s'abattent sur les Birmans qui envoient des photos et des bandes vidéo aux médias d'information en exil et aux groupes d'opposition, rapporte RSF. « The Irrawaddy » rapporte qu'un ancien officier de l'armée et un haut fonctionnaire des Affaires étrangères ont été condamnés à mort, et que d'autres hauts responsables des Affaires étrangères ont été condamnés le 7 janvier à des peines de 20 et de 15 ans de prison pour avoir laissé couler dans des médias d'information en exil des renseignements et des photos sur un voyage effectué par un général en Corée du Nord.

Par ailleurs, la junte impose de nouvelles règles en matière de censure. À partir de janvier 2010, tous les films et séquences vidéo prises en des lieux associés aux chemins de fer birmans doivent être soumis au Conseil de surveillance du film sur les chemins de fer de Birmanie (Myanmar Rail Film and Video Scrutiny Board), selon ce que rapporte Mizzima News. La production de tous les films, bandes vidéo et pistes musicales/CD doit aussi être approuvée par le Bureau de censure du film et de la vidéo du Myanmar (Myanmar Film and Video Censor Board). Cela signifie que deux organismes de censure contrôlent tant la pré-production que la post-production.

Dernier Tweet :

Downward spiral in Nicaragua and Mexico, threats on the rise in Colombia and Peru, but reasons for optimism in Ecua… https://t.co/CtyIhJrnMg