RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RSF publie un rapport sur la liberté de la presse

(RSF/IFEX) - 19 février 2010 - Alors qu'un juge a acquitté Sok Serey, un reporter du service khmer de Radio Free Asia, accusé de "désinformation" et "diffamation", Reporters sans frontières publie un rapport sur la situation de la liberté des médias au Cambodge.

Un représentant de Reporters sans frontières s'est rendu dans le royaume en décembre dernier afin de rencontrer les autorités, les journalistes et la société civile, et notamment de défendre auprès du ministre de l'Information l'importance cruciale d'aboutir enfin à une dépénalisation des délits de presse.

En effet, quatre ans après la promesse faite par le Premier ministre Hun Sen que les journalistes cambodgiens n'iraient plus en prison pour leurs écrits, plusieurs reporters sont emprisonnés ou poursuivis en justice pour leurs écrits. Reporters sans frontières a ainsi rencontré en prison le directeur de publication Hang Chakra, condamné à un an de prison pour ses articles sur des officiels.

Les informations collectées sont contenues dans le rapport intitulé "Monsieur le Premier ministre, vous aviez pourtant promis que les journalistes n'iraient plus en prison" qui déplore notamment la multiplication des plaintes déposées par les autorités contre la presse et le manque de pluralisme dans les médias audiovisuels.

Par ailleurs, l'organisation tente de répondre aux questions : "Pourquoi Hun Sen est-il revenu sur ses promesses? A quoi peut-on s'attendre en matière de législation sur la presse avec l'entrée en application très prochaine d'un nouveau code pénal?"

"Les modifications profondes apportées au système légal auront forcément des répercussions pour la liberté d'expression et la liberté de la presse. Mais le manque de transparence qui a entouré la rédaction finale du texte inquiète la presse et les militants des droits de l'homme", affirme l'organisation à propos du code pénal, adopté par l'Assemblée nationale puis le Sénat en octobre 2009, sans que l'opposition parlementaire ait pu réellement s'exprimer.

Dans le rapport, Reporters sans frontières s'intéresse également aux crimes impunis du passé, à la précarité économique subie par la majorité des journalistes, aux problèmes de corruption et au sort du journaliste incarcéré Ros Sokhet.

Dans ses recommandations, Reporters sans frontières appelle le gouvernement cambodgien à renforcer l'indépendance éditoriale des médias d'Etat et à créer un organe indépendant de régulation des médias audiovisuels, en charge notamment d'attribuer les licences pour les radios et les chaînes de télévision.

Enfin, Reporters sans frontières publie deux reportages vidéos réalisés au Cambodge:

le premier sur la détention de Hang Chakra
et le second sur le directeur de radio Mam Sonando

Lire l'intégralité du rapport:
Rapport_Cambodge_RSF.pdf (414 KB)

Dernier Tweet :

Handbook on internet shutdowns in India launched by @SFLCin https://t.co/Tc2uA6ETrF "Internet shutdown is being wan… https://t.co/Qz1opj6AOo