RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Après un mois de détention, un journaliste libéré après avoir payé une forte amende

(JED/IFEX) - Journaliste en danger (JED) exprime sa satisfaction à la suite de la libération, mercredi 13 janvier 2010, de Jean Bosco Talla, directeur de publication du journal "Germinal", un hebdomadaire privé paraissant à Yaoundé, capitale de la République du Cameroun. JED salue la décision des autorités pénitentiaires du Cameroun qui n'ont pas inventé de prétexte pour prolonger indûment le séjour de Talla en prison. Par contre, JED trouve excessif le montant d'amende exigé au journaliste pour sa libération.

Talla vient de passer environ un mois en la prison de Yaoundé Kondengui où il a été détenu pour "outrage" à Paul Biya, président de la République. Les conseils de Talla ont versé, mercredi 13 janvier 2010 dans l'après-midi, au greffe du tribunal de première instance de Yaoundé centre administratif, la somme de 3 154 000 francs CFA (environ 6 800 $US) d'amende et frais de justice pour sa libération.

Pour rappel, Talla était poursuivi par le ministère public pour "outrage" au président de la république à la suite de la publication par son journal d'un extrait du livre de l'écrivain Ebale Angounou intitulé "Sang pour Sang" dans lequel il parlait de l'homosexualité au sommet de l'Etat.

Le journaliste avait été condamné, le 28 décembre 2009, par le tribunal de première instance de Yaoundé centre administratif à un an d'emprisonnement avec sursis pendant trois ans assortis d'une amende de 3 154 000 francs CFA, frais de justice y compris.
De quoi discutent les autres membres de l'IFEX

Dernier Tweet :

Abraji registra más de 130 casos de violencia contra periodistas en el contexto político-electoral… https://t.co/0Bw1MLAnx4