RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Financez-la | Chapitre un

Rédaction de propositions de financement



ÉLÉMENTS FONDAMENTAUX

Les ressources et les outils qui suivent sont conçus pour vous aider à maîtriser l'art de rédiger de manière efficace et concise des propositions de financement de projets de défense de la libre expression. Même si chaque bailleur de fonds a ses propres exigences en matière de renseignements, le présent guide couvre les éléments généralement requis par la plupart des donateurs. Vérifiez toujours auprès d'un donateur s'il a un format particulier de demande, et utilisez-le s'il en a un. Vous devriez pouvoir adapter le présent format à n'importe quel donateur avec qui vous travaillez.


LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE PROPOSITION DE PROJET

La présente section suggère des lignes directrices pour la rédaction de propositions de financement de projets de défense de la liberté d'expression, à partir du modèle de proposition de projet, qui inclut les points suivants :

  • Éléments essentiels sur la page couverture
  • Sommaire
  • Énoncé du problème
  • But du projet et résultats attendus
  • Activités du projet et documents produits
  • Budget
  • Participants au projet
  • Bénéficiaires du projet
  • Administration du projet
  • Risques
  • Caractère durable du projet
  • Considérations de genres
  • Évaluation et surveillance

Gardez à l'esprit que la rédaction d'un plan de projet n'est pas nécessairement un processus linéaire. Il se peut que vous trouviez plus facile de commencer par les sections les plus claires pour vous, puis de revenir sur les autres, plus générales, comme :

  • Activités du projet
  • Budget
  • Plan de mise en œuvre
  • Production prévue de documents
  • Objectifs
  • But, etc.


CONSEIL

Assurez-vous de laisser suffisamment de temps pour réunir et compiler des renseignements détaillés sur votre plan de projet. Plus vous êtes concrets, précis et logiques, plus votre présentation au donateur sera solide — et meilleures seront vos chances d’obtenir des fonds.


ÉLÉMENTS ESSENTIELS SUR LA PAGE COUVERTURE

La conserver simple et dégagée, avec les informations clés qu'un donateur a besoin de trouver. Il faut y mettre les éléments suivants :

Titre du projet Donnez un nom à votre projet. Une façon courante de donner un titre consiste à décrire le résultat ou l'effet du projet, suivi du nom de l'activité. Vous informez immédiatement le public de la mission de votre projet.


EXEMPLES DE TITRE DE PROJET

  • Édifier la démocratie en Asie centrale : Combler les lacunes dans la surveillance de la libre expression, dans la formation et dans la revendication.
  • Renforcer la liberté d’expression en Amérique latine et dans les Caraïbes – Édifier des réseaux efficaces pour améliorer le signalement des violations et la revendication.

Durée du projet Inclure le calendrier du projet.

Présenté à Précisez le nom et le poste de la personne à qui vous adressez la proposition.

Personne-ressource Qui dans votre organisation est essentiellement responsable de l'élaboration et de l'administration du projet, et qui sera le principal gardien des renseignements le concernant ? Devrait-on mentionner d'autres personnes comme références ? Indiquer les noms, titres, numéros de téléphone et adresses de courriel de chacune d'elles.

Adresse postale Inclure votre adresse postale complète.

Adresse réelle À inclure si elle diffère de votre adresse postale.

Courriel et site web Inclure l'adresse du site web et l'adresse générale de courriel de votre organisation.


SOMMAIRE


LONGUEUR : 1/2 PAGE À 1 PAGE MAXIMUM

Voici la section la plus importante de votre proposition parce que les bailleurs de fonds comptent sur elle pour présenter le projet à leurs collègues. C'est là où le bailleur de fonds/partenaire potentiel peut trouver :

  • Explication brève mais convaincante des raisons qui rendent le projet nécessaire : quel problème tentez-vous de résoudre ?
  • But du projet
  • Survol de la stratégie du projet
  • Résultat ou changement attendu de la réussite du projet
  • Demande précise de financement adressée au bailleur de fonds (ici vous pouvez mentionner un autre donateur ou un appui non financier que vous avez déjà obtenu).


CONSEIL

Préparez le sommaire après la rédaction du reste de la proposition, parce qu’il dépend des renseignements contenus dans toutes les autres sections.


ÉNONCÉ DU PROBLÈME ET HISTORIQUE/CONTEXTE DU PROJET


LONGUEUR : 1 PAGE MAXIMUM

Qu'elles soient réunies ou séparées, ces sections expliquent pourquoi vous croyez que votre projet est une réponse logique et nécessaire à un ensemble de circonstances. Quel problème votre projet vise-t-il à résoudre ?
L'historique devrait expliquer comment vous en êtes arrivés à cette proposition — qui avez-vous consulté, ce qu'ils ont dit — et pourquoi vous croyez que votre proposition répond au problème qui exige une solution. D'où provient votre proposition et comment est-elle née ? Si vous avez réalisé des études ou si vous avez une preuve quantitative qu'il y a une demande pour ce projet, indiquez-le. Envisagez la possibilité d'inclure dans les annexes toute documentation détaillée (p. ex., sommaire des résultats d'un sondage). Vous pouvez aussi donner dans l'historique le contexte particulier d'un pays ou d'une région.


BUT DU PROJET ET RÉSULTATS ATTENDUS


LONGUEUR : ENVIRON 1/2 PAGE

Le but du projet devrait contenir la description de la principale conséquence que vous attendez de votre projet. Résumez en une seule phrase la vision du projet en répondant à la question : Quel genre de changement significatif adviendra-t-il à cause de ce projet ? Examinez les exemples suivants de buts et de résultats énoncés avec concision :

Exemples de buts
Exemples de résultats

Ce projet vise à donner aux organisa-tions de défense de la libre expression d’Asie centrale, confrontées à de gra-ves violations de la libre expression et des droits de la personne, un réseau vital pour les aider à créer des médias indépendants et responsables, capa-bles de jouer un rôle prépondérant dans l’instauration de la démocratie.

Initiatives pertinentes de revendica-tion et de sensibilisation aux niveaux national et régional, mises en œuvre grâce à la collaboration régionale.

Ce projet vise à obtenir et à influencer une participation active et des gestes concrets dans les questions de libre expression de la part des parties de l’État, des agences intergouvernemen-tales pertinentes et de la société civile d’Amérique latine et des Caraïbes, en renforçant les outils de surveillance et de couverture des violations et de l’évolution de la situation, en créant des mécanismes pour favoriser un dialogue intergouvernemental efficace et en renforçant le réseautage de la libre expression, aux niveaux national et régional.

Mécanisme standardisé de couverture des violations de la liberté d’expression et de l’évolution de la situation en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Vous savez que votre but est formulé de manière appropriée quand il se lit comme une déclaration générale sur un changement ou une réalisation qui suscite spontanément la question : « Comment ? »


DÉFINITIONS UTILES

  • Buts : Ce sont les grands chantiers entrepris sur cinq à sept ans pour remplir la mission d’une organisation.
  • Résultats : Ce sont les résultats susceptibles d’être obtenus à moyen terme, soit entre un et trois ans. Par exemple, « Déterminer des moyens de travailler de manière plus stratégique dans certaines régions pour conjuguer les forces et éviter le dédoublement des efforts. »
  • Documents produits : Ce sont des réalisations plus concrètes à plus court terme, qui vont permettre d’obtenir un résultat à plus long terme (p. ex., rapports, formation, manuels, etc.).


CONSEIL

Pendant que vous énoncez les résultats de votre projet, il est essentiel de les lier directement aux activités prévues par votre projet. Si, par exemple, un des résultats escomptés du projet est une meilleure couverture des violations de la libre expression, les activités spécifiques connexes pourraient être : des ateliers de formation pour correspondants, des échanges de compétences entre organisations, la mise au point de modèles sur mesure pour couvrir les violations de la libre expression, la création d’un vaste réseau de correspondants, une capacité accrue de traduction, etc.


ACTIVITÉS DU PROJET ET DOCUMENTS PRODUITS


LONGUEUR : ENVIRON 2 PAGES

Dans cette section, vous allez souligner votre stratégie particulière (activités, documents prévus et calendrier) pour obtenir les résultats de votre projet. Assurez-vous que vos activités correspondent directement aux résultats que vous avez prévus.

Activités du projet
Décrivez concrètement comment vous prévoyez atteindre le but du projet et les résultats prévus. Les activités peuvent inclure :

  • Atelier de formation
  • Échanges de compétences avec d’autres organisations
  • Activités de formation sur un thème précis ou une compétence particulière, ou pour une communauté précise ou un groupe d’utilisateurs particulier
  • Émissions de radio sur les questions liées à la libre expression
  • Mission d’enquête dans un pays ou une région, et rapport subséquent
  • Dialogue/consultation en ligne et rapport ou communiqué subséquent
  • Réunion publique, séminaire web/émission web et/ou « apéro Twitter » sur une question en particulier
  • Table ronde d’experts lors d’un événement public
  • Enquête

Lorsque vous décrivez les activités, indiquez où et quand elles ont lieu et qui y participe. Soyez réalistes quant au calendrier — inutile d'orienter votre organisation vers un échec. Il vaut mieux prévoir en-deçà et réaliser au-delà !


Prévisions de documents à produire
Ce sont les « produits » qui vont résulter de vos activités, p. ex., site web, programme de formation, étude de cas, rapport de recherche, infographie ou visualisation de données, plan d'activités futures ou document de stratégie, brochure de formation, affiche, déclaration, formation d'un certain nombre de personnes, politique d'intervention, etc. Soyez aussi descriptifs que possible :

  • Quantifiez votre production (p. ex., précisez le nombre de personnes formées ou d’exemplaires produits d’une brochure)
  • Donnez la liste des langues dans lesquelles sont offerts les documents produits
  • Précisez quels seront les communautés ou les lieux qui seront servis ou touchés, ainsi que vos attentes concernant le public qui sera joint.


BUDGET


LONGUEUR : 1 PAGE

Vérifiez si le donateur demande un format particulier de présentation du budget (beaucoup d'organisations le font). Assurez-vous que le budget porte sur les activités et les documents produits que vous avez présentés, et organisez-le autant que possible conformément aux résultats du projet, les estimations des coûts de chaque activité connexe étant indiquées sous chaque résultat correspondant. Utilisez ces modèles de budgets ventilés.


CONSEIL

Préparez le budget dans la devise du donateur ($ US, Euro, etc.). Assurez-vous de savoir dans quelle mesure les données que vous présentez dans le budget du projet correspondent au budget annuel de votre organisation.

Outre le temps qu’il faut au personnel qui participe directement à la réalisation du projet, n’oubliez pas d’inclure les frais généraux, comme le temps d’administration des cadres et de gestion financière consacré au projet, le loyer, les services, les communications, les fournitures de bureau et le soutien technique, etc. Certains bailleurs de fonds fixent des limites précises au pourcentage du budget consacré aux frais généraux; il faut donc vérifier au préalable, si possible. En général, environ 20 % du budget couvrent adéquatement la plupart des coûts d’administration et de réalisation d’un projet, mais bien des bailleurs de fonds n’acceptent pas plus de 10 %; vous devrez donc inclure autrement vos frais généraux dans le budget.


CONSEIL

Même si vous pensez qu’un donateur ne couvrira pas les frais généraux, il est important de les inclure dans le budget parce qu’ils constituent une composante essentielle de la capacité réelle à exécuter le travail (p. ex., si vous n’aviez pas de bureau, vous ne pourriez pas entreprendre le projet).
Si vous prévoyez devoir lever des fonds auprès de multiples donateurs, indiquez à la section budget de votre proposition d’où vous comptez obtenir ces fonds additionnels. Pensez aux questions suivantes :

  • Y a-t-il quoi que ce soit dans le budget que votre organisation est vraiment en mesure d’apporter ? Par exemple, une liste de distribution ; un lieu où donner un atelier / de la formation ; une personne-ressource ; etc. Assurez-vous de montrer que toute contribution que vous apportez fait partie des revenus / des dépenses.
  • Y a-t-il quelque financement que vous avez déjà, ou qu’a l’un ou l’autre des partenaires de votre projet, qui puisse servir à la mise en œuvre de ce projet? Si par exemple vous devez adapter à vos propres fins des matériaux mis au point dans le cadre d’un autre projet (au lieu de les produire à partir de zéro), vous pouvez inscrire ces matériaux dans le budget comme contribution / revenu, et ne présenter comme coûts que les dépenses que vous allez devoir engager pour apporter les modifications.


PARTICIPANTS AU PROJET, BÉNÉFICIAIRES ET ADMINISTRATION


LONGUEUR : ENVIRON 1 PAGE

Participants
Donnez un aperçu de chacune des personnes qui participeront aux activités du projet, qu'il s'agisse d'un partenaire dans la mise en œuvre ou d'un participant direct aux activités du projet (p. ex., des journalistes dans des ateliers, etc.). Certains donateurs parlent aussi des participants directs comme de « groupes cibles ». Dans la présente section, vous pouvez examiner comment le projet fait le lien avec d'autres activités connexes déjà en cours dans la communauté ou dans le domaine. Faites-vous participer de quelque manière d'autres partenaires stratégiques ?

Bénéficiaires
Décrivez qui sont ceux qui vont bénéficier, directement et indirectement, du projet, et comment les activités de votre projet vont les toucher.

Administration
Indiquez qui assurera la coordination du projet au jour le jour, ainsi que la personne responsable de la gestion financière et de la gouvernance. Y aura-t-il un ou des groupes consultatifs qui vont participer à la mise en œuvre ? Dans l'affirmative, identifiez-les et expliquez leurs rôles.

Habituellement, une organisation doit être la partie contractante du projet (p. ex., l'organisation qui signe le contrat du projet avec un bailleur de fonds ou le commanditaire du projet). Cependant, les relations entre le contractant du projet et d'autres organisations participant directement à sa mise en œuvre devraient être explicitées en détail. Alors qu'il est pratique d'agir ainsi pour le bien du bailleur de fonds ou du commanditaire, il est encore plus important de le faire pour le bien du projet. Il est essentiel de régler les questions contractuelles et de mise en œuvre entre les partenaires du projet avant de solliciter du financement, afin d'éviter


PARTICIPANTS AU PROJET SECTIONS FACULTATIVES DANS UNE PROPOSITION

Vous pourriez omettre les quatre sections qui suivent dans une première présentation auprès d'un donateur, quoique la plupart de ceux qui vont de l'avant et accordent du financement vont vouloir, à un moment donné, connaître votre point de vue sur ces questions. Vous devez donc envisager de les inclure, ou être prêts à préciser votre pensée dans l'avenir. Beaucoup de donateurs ne considèrent pas ces éléments comme facultatifs et les exigent dans toute demande.


1) RISQUES

Déterminez les risques susceptibles en théorie de faire obstacle à votre aptitude à réussir la mise en œuvre du projet. Même s'il peut sembler contraire à l'intuition de dire à un donateur potentiel qu'il est possible que le projet ne réussisse pas, il vaut mieux déterminer les problèmes potentiels avant de commencer. Les donateurs font souvent des suggestions afin d'atténuer les risques.

Par exemple, peut-être n'êtes-vous pas sûrs de trouver rapidement la personne la mieux qualifiée pour assurer la mise en œuvre du projet. Ou peut-être y a-t-il dans le pays une menace d'agitation sociale imminente autour d'une élection, ce qui pourrait empêcher la tenue de certaines activités. Peut-être comptez-vous sur des systèmes de communications peu fiables pour faire progresser votre travail, et devriez-vous prévoir certains retards dans la mise en œuvre.

L'examen minutieux sur papier des risques du projet vous aidera à mettre au point des plans d'urgence, que vous pouvez aussi présenter dans la présente section.


2) CARACTÈRE DURABLE DU PROJET

Les donateurs veulent savoir ce qui arrivera du projet après que leurs contributions financières auront été épuisées. Quels sont les mécanismes inscrits dans le projet, ou qui seront produits, afin d'assurer des résultats durables ? Pensez aux éléments suivants :

Contexte du projet : Ce projet s'inscrit-il dans une entreprise de plus grande envergure ou s'agit-il d'une activité distincte ? Des phases subséquentes sont-elles prévues ?

Suivi : Y a-t-il des activités ou des programmes de suivi qui profiteront des résultats de ce projet ?

Soutien : Dans quelle mesure l'initiative reçoit-elle le soutien récurrent (y compris financier) d'intervenants clés, locaux et internationaux, au-delà de la date de fin du projet présentée au donateur ?


3) CONSIDÉRATIONS DE GENRES

De nombreux donateurs — surtout, mais pas uniquement, les donateurs gouvernementaux — exigent que les projets abordent la question des relations hommes/femmes. (Souvent les gouvernements exigent aussi que l'on tienne compte d'autres questions d'intérêt particulier, comme la pauvreté, le VIH/SIDA, les questions environnementales, etc. Découvrez quelles sont-elles et incluez-les dans votre demande.)

Pour ce qui est de la reddition de comptes dans les questions de genres, déterminez quelles mesures vont garantir que les intérêts/besoins des femmes, des hommes, des filles et des garçons vont être pris en compte :

  • Planification : Quelles sont les inégalités de genres qui doivent être reconnues dans le contexte du projet et quelles stratégies seront élaborées afin de s’y attaquer dans le cadre du projet ?
  • Mise en œuvre : Quelles mesures concrètes seront prises afin de garantir que les besoins / intérêts des femmes, des hommes, des filles et des garçons seront incorporés dans les activités du projet ?
  • Évaluation : Comment les femmes, les hommes, les filles et les garçons bénéficieront-ils des avantages/gains escomptés qui résulteront des activités du projet, et comment ceux-ci seront-ils mesurés ?


4) ÉVALUATION ET SURVEILLANCE

Comment saurez-vous que vous aurez atteint vos objectifs ? Les bailleurs de fonds vont vous demander d'indiquer des moyens de mesurer votre succès. Il est des plus important que vous établissiez dès le début du projet des indicateurs de succès que vous pourrez réviser en cours de route et/ou à la fin.


EXEMPLES D’ÉVALUATIONS

Séances de formation : Demandez aux participants de formuler dès le début de la séance quelles sont leurs espérances ; à la fin demandez-leur de remplir un questionnaire d'évaluation pour indiquer comment ils entendent utiliser les compétences qu'ils auront acquises ; assurez un suivi quelques semaines ou quelques mois plus tard pour voir s'ils ont effectivement utilisé ces compétences. Documentez les résultats.

Sites web et produits d'informations en ligne : Montrez que les intervenants participeront à la création de vos instruments de communication, et aussi que vous êtes capables de mesurer comment ces instruments seront utilisés, par qui, par combien de gens et d'où ces gens viendront-ils.

Rapports : Si vous produisez des matériaux ou un rapport, invitez des gens à passer en revue les plans et les ébauches et à les commenter.

Ressources du projet : Interrogez les utilisateurs et rapportez les constatations.

À mesure que le projet s'élabore, il peut s'avérer très utile de réunir des groupes consultatifs et de les consulter.


REMARQUE

Comme les évaluations coûtent des sous, assurez-vous de budgéter toute évaluation que vous prévoyez effectuer.

Dernier Tweet :

"Donald Trump's nationalistic rhetoric, fixation on Islamic extremism, and insistence on labeling critical media "f… https://t.co/bax3DPP3Ok