RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un quotidien suspendu pour quinze jours

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières exprime sa solidarité avec les éditeurs centrafricains, qui ont décidé, en guise de soutien au quotidien "L'Hirondelle", qu'aucun journal ne paraîtrait pour une durée de quinze jours, à partir du 21 avril 2009.

Le quotidien "L'Hirondelle" a été suspendu par le Haut Conseil de la Communication (HCC) pour une durée de quinze jours à partir du 20 avril. D'après le HCC, cette décision fait suite à la parution, le 2 avril, d'un article "appelant à la sédition des Forces armées". Le quotidien a été accusé de violer l'article 29 de la loi sur la communication qui interdit à tout journaliste de mettre la souveraineté du pays en danger.

Il s'agit de la deuxième suspension de journal en l'espace de 3 mois. En janvier, le quotidien "Le Citoyen" avait été privé de paraître pendant un mois. A l'époque, la presse centrafricaine s'était déjà mobilisée en décidant la tenue de "journées sans-journaux".

"La répétition des suspensions de journaux en République centrafricaine est préoccupante. Nous enjoignons le président François Bozizé à garantir le respect de la pluralité des opinions ", a déclaré Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

Interdiction des femmes parlementaires en Tanzanie d'accéder au Parlement avec des faux ongles et des perruques:… https://t.co/XS5nOVlR93