RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le cyberdissident Zhu Yufu condamné à deux ans de prison un an seulement après sa libération

(RSF/IFEX) - Le militant démocrate Zhu Yufu, qui a déjà passé sept ans derrière les barreaux entre 1999 et 2006 (pour des informations complémentaires, veuillez consulter les alertes de l'IFEX du 15 septembre 2006 et 7 mars 2000), a été condamné, le 16 juillet 2007, à deux ans de prison. Son fils, Zhu Ang, arrêté le même jour, le 19 avril, s'est vu infliger une peine d'un an avec sursis.

Reporters sans frontières dénonce cette sentence inique et constate que, contrairement aux engagements pris par son gouvernement, la Chine palourdit encore son bilan en matière d'atteintes aux droits de l'homme à l'approche des Jeux olymiques.

Zhu Yufu a été reconnu coupable d'avoir violemment repoussé un policier lors de son interpellation, une charge qui ne conduit normalement qu'à une amende ou une courte période de détention.

Interviewé par "The Epoch Times" à sa sortie de prison, en 2006, Zhu Yufu avait déclaré vouloir poursuivre son action et raconter au monde les mauvais traitements subis en prison. Il savait pouvoir être arrêté à nouveau, mais avait affirmé qu'il continuerait, quoi qu'il en coûte, de "dénoncer la nature diabolique du Parti communiste chinois".

Le communiqué publié par Reporters sans frontières suite à l'arrestation du cyberdissident: http://www.rsf.org/article.php3?id_article=21922

Plus d'informations sur sa première condamnation: http://www.rsf.org/article.php3?id_article=18878

Dernier Tweet :

Joint statement from 10 international NGOs calling for judicial harassment of Singaporean activist Jolovan Wham to… https://t.co/O1G6tdxoDw