RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une équipe de télévision britannique agressée, interpellée et menacée à Pékin

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce le traitement réservé à deux journalistes britanniques, Andrew Carter et Aidan Hartley, et leur fixeur chinois Dean Peng, rattachés au programme d'investigation "Unreported World" de la chaîne britannique Channel 4. Le 14 septembre 2007, alors qu'ils enquêtaient dans un quartier à l'ouest de Pékin sur le sort de pétitionnaires emprisonnés, ils ont été agressés par des employés d'un centre illégal de détention. Des fonctionnaires de la ville de Nanyang les ont malmenés, ont essayé de les séquestrer et de casser leur caméra. Quand la police est arrivée, les violences ont cessé, mais ils ont immédiatement été interpellés. Pendant six heures, ils ont été interrogés et menacés de sanctions. Les agents du Bureau de la Sécurité publique leur ont demandé de signer un document confessant qu'ils avaient violé la loi chinoise. Devant le refus des reporters, les policiers les ont notamment privés de nourriture.

Le fixeur a été détenu pendant un total de 16 heures. Selon lui, il s'agissait de le contraindre à abandonner son travail avec les journalistes étrangers.

Ce nouveau cas illustre le non-respect des régulations pour les journalistes étrangers, adoptées en janvier 2007.

Dernier Tweet :

This Pakistani newspaper reporter dared to violate the code of silence surrounding drug trafficking and he was kill… https://t.co/MusMF9XwLq