RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La police interrompt l'interview d'un reporter de "The Economist" et le questionne

(RSF/IFEX) - Le 5 novembre 2007, James Miles et son assistante Jin Dan du bureau de l'hebdomadaire britannique "The Economist" à Pékin se sont rendus à Yantai (province du Shandong, Est) pour interviewer trois soldats démobilisés. Dès leur arrivée, ils ont été suivis par une voiture banalisée. Le lendemain, les deux journalistes ont procédé à une interview de deux heures des trois vétérans avant d'être interrompus par deux policiers en civil qui les observaient depuis le début. Ces derniers se sont présentés comme appartenant au Bureau de l'immigration et ont demandé à voir le passeport du journaliste britannique. A l'hôtel, James Miles a montré son passeport et sa carte de presse tandis que cinq autres policiers en civil sont arrivés. Le journaliste a été interrogé sur le sujet de son interview et les policiers ont demandé à voir les documents remis par les vétérans. Le journaliste a refusé. Les policiers n'ont pas insisté et sont partis.

Reporters sans frontières déplore l'attitude de la police qui a clairement interféré dans le travail d'un correspondant étranger, en violation de la nouvelle régulation pour la presse internationale.

Dernier Tweet :

Tajikistan: Khayrullo Mirsaidov, a journalist who criticised official corruption, was sentenced to 12 years in jail… https://t.co/Nuzg8UswKr