RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le défenseur des droits de l'homme Hu Jia arrêté à Pékin: RSF condamne un "acte odieux"

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne avec la plus grande fermeté l'arrestation le 27 décembre 2007 du défenseur des droits de l'homme Hu Jia, accuse de "subversion du pouvoir de l'Etat", une accusation souvent utilisée par le gouvernement chinois à l'encontre des dissidents.

"Alors que la communauté internationale a les yeux tournés vers le Pakistan, la police politique chinoise en profite pour arrêter l'une des figures emblématiques du combat pacifique en faveur de la liberté d'expression en Chine. Nous réaffirmons notre solidarité avec Hu Jia et sa femme, Zeng Jinyan, jeunes parents d'un bébé d'un mois et demi, à qui nous venons de remettre, avec la Fondation de France, un prix spécial, le 5 décembre 2007, pour leurs prises de positions courageuses en faveur des droits de l'homme avant les Jeux olympiques. Nous demandons aux gouvernements étrangers, et notamment à l'Union européenne, de se mobiliser en faveur de Hu Jia afin qu'il ne devienne pas une nouvelle victime de la répression engagée avant l'ouverture des Jeux olympiques", a affirmé l'organisation.

Le 27 décembre 2007 vers 15 heures (heure locale), une vingtaine de policiers se sont introduits dans la maison de Hu Jia, où se trouvaient sa femme, Zeng Jinyan, également blogueuse et activiste, sa grand-mère et leur fille Hu Qianci, âgée d'un mois et demi. Après avoir coupé leur connexion Internet et leurs téléphones, les policiers ont emmené Hu Jia. Selon l'organisation Chinese Human Rights Defenders, des policiers sont restés, après son arrestation, afin d'empêcher sa femme de prévenir d'autres personnes. Les policiers ont montré à Zeng Jinyan un mandat d'arrêt pour "subversion du pouvoir de l'Etat" à l'encontre de Hu Jia. Personne ne sait où se trouve depuis le défenseur des droits de l'homme.

Hu Jia, 34 ans, et Zeng Jinyan étaient en résidence surveillée à Pékin depuis le 18 mai
2007. Tous deux sont blogueurs, défenseurs des droits de l'homme et de l'environnement.

Le 26 novembre, Hu Jia était intervenu par webcam lors d'une audition sur les droits de l'homme en Chine devant le Parlement européen à Bruxelles. Il avait notamment déclaré: "C'est ironique que l'un des responsables de l'organisation des Jeux olympiques soit le chef du Bureau de la Sécurité publique qui est responsable de tant de violations des droits de l'homme. Il est très grave que les promesses officielles n'aient pas été tenues avant les Jeux olympiques".

Le 5 décembre, Hu Jia s'était adressé à la presse par le même moyen lors d'une cérémonie organisée par Reporters sans frontières, à Paris.

Dernier Tweet :

Bangladesh crackdown on social media commentary https://t.co/9iZ4uQzA5R Scores of people have been arrested over th… https://t.co/Dc788cFECm