RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une équipe de télévision allemande empêchée à coup de pierres d'interviewer l'épouse d'un avocat emprisonné; un journaliste frappé à Wuhan

(RSF/IFEX) - Le 24 janvier 2008, quatre journalistes de la chaîne de télévision allemande ARD ont voulu rencontrer Yuan Weijing, l'épouse de l'avocat et défenseur des droits de l'homme emprisonné, Chen Guangcheng. En approchant de son domicile dans un village de la province du Shandong (Est), les journalistes ont été bloqués par des voyous recrutés par les autorités locales. Ils ont essuyé des jets de pierre avant d'être obligés de quitter les lieux.

Reporters sans frontières déplore une nouvelle violation des droits des journalistes étrangers, à la veille des Jeux olympiques.

Le 21 janvier, Yuan Weijing avait publié sur Internet une lettre ouverte adressée au président Hu Jintao et appelant à la libération du défenseur des droits de l'homme Hu Jia, affirmant qu'il ne fait que "raconter au monde entier ce qui se passe en Chine". Jia Jianying, l'épouse du dissident emprisonné He Depu, a quant à elle déclaré: "Les autorités devraient libérer tous les dissidents emprisonnés avant les Jeux olympiques, mais au lieu de cela ils en incarcèrent de plus en plus. Ceci est totalement contraire à l'esprit olympique".

Par ailleurs, la femme de Hu Jia, Zeng Jinyan, ne peut toujours pas parler librement aux journalistes étrangers qui tentent d'approcher son domicile. Une vingtaine de policiers présents en permanence interdisent à quiconque d'entrer en contact avec elle.

Reporters sans frontières dénonce également l'agression dont a été victime, le 17 janvier 2008, Xiao Zhou, reporter du journal "Tai Kung Bao", publié à Hong Kong, alors qu'il prenait des photographies d'une manifestation contre des expulsions à Wuhan, capitale de la province du Hubei. Le journaliste se trouvait en compagnie de Yu Zhenghua, avocat défenseur des droits de l'homme, lorsqu'une trentaine d'hommes, employés par la société chargée de l'expulsion An Jielong, l'ont attaqué, lui assénant des coups à la tête et le traînant dans les escaliers.

La police, immédiatement prévenue par l'avocat, a tardé à se présenter sur les lieux de l'agression, au cours de laquelle les deux fils de l'avocat ont également été maltraités. Un officier de police a déclaré à Radio Free Asia avoir insisté pour emmener le journaliste à l'hôpital. Il a ajouté qu'il n'avait pas pu interpeller les agresseurs car ils avaient déjà pris la fuite.

Dernier Tweet :

Indonesia told to respect media freedom in Papua after expelling BBC reporter Rebecca Henschke… https://t.co/OsWkq856sN