REGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux autres journalistes étrangers expulsés du Tibet; Les utilisateurs d'Internet menacés de sanctions

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne l'expulsion, le 20 mars 2008, de Lhassa de Georg Blume, journaliste allemand des quotidiens "Die Zeit" et "Taz", et Kristin Kupfer, correspondante du magazine autrichien "Profil" et de l'agence EPD. "Un haut responsable nous a menacés d'annuler nos visas en Chine", a expliqué Georg Blume à l'agence de presse DPA. Ils ont été contraints de quitter le Tibet par le train, après avoir résisté pendant cinq jours aux demandes pressantes de la police de quitter le Tibet. Cette semaine également, le correspondant de "The Economist", James Milles, et un groupe d'une quinzaine de reporters de Hong Kong avaient été contraints de quitter Lhassa sous la contrainte.

Par ailleurs, Reporters sans frontières a reçu une copie d'un message qui interdit aux internautes de parler des événements au Sichuan et dans les provinces à peuplement tibétain. Le message en chinois a circulé sur la messagerie instantanée QQ utilisée par les Tibétains qui vivent en dehors du Tibet.

Annonce du Bureau de la surveillance de l'Internet: "Nous informons les internautes qu'il est interdit de publier des informations sur les événements tibétains. A partir de ce jour, le Bureau de surveillance de l'Internet va assurer le filtrage et la censure. Il est interdit de poster, de faire circuler et de discuter d'éventuels rapports concernant les événements tibétains à Chengdu. Tout contrevenant verra son adresse IP transmise aux organes de police qui prendront des mesures nécessaires."

Latest Tweet:

Roumanie : "Des ordres ont-ils été donnés pour empêcher les journalistes de faire leur travail ?"… https://t.co/K0vxGV5pbD

Get more stories like this

Sign up for our newsletters and get the most important free expression news delivered to your inbox.

CLOSE