RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un défenseur de la liberté d'expression agressé, interpellé et menacé par des policiers à Pékin

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce vivement l'agression dont ont été victimes l'intellectuel et militant de la liberté de la presse Liu Xiaobo et son épouse, dans la soirée du 4 juin 2008 à Pékin. Des policiers l'ont agressé, interpellé et menacé alors qu'il sortait, avec sa femme Liu Xia, de chez lui pour aller dîner à l'extérieur. Des agents de la Sécurité publique ont attrapé Liu Xiaobo à la tête, aux bras et au cou pour le conduire dans un local. Au bout de quelques heures, ils l'ont reconduit chez lui. L'intellectuel s'est vu interdire de sortir de chez lui. et son épouse, dans la soirée du 4 juin 2008 à Pékin. Des policiers l'ont agressé, interpellé et menacé alors qu'il sortait, avec sa femme Liu Xia, de chez lui pour aller dîner à l'extérieur. Des agents de la Sécurité publique ont attrapé Liu Xiaobo à la tête, aux bras et au cou pour le conduire dans un local. Au bout de quelques heures, ils l'ont reconduit chez lui. L'intellectuel s'est vu interdire de sortir de chez lui.

L'organisation exprime sa solidarité à l'égard de Liu Xiaobo, lauréat du prix du défenseur de la liberté de la presse 2004, attribué par Reporters sans frontières - Fondation de France. "Le comportement de ces policiers démontre que dix-neuf ans après le massacre de la place Tiananmen, la répression continue contre ceux qui se battent pacifiquement pour la réhabilitation des victimes du 4 juin 1989", a ajouté Reporters sans frontières.

Liu Xiaobo est une figure des droits de l'homme. Il est notamment l'auteur d'un essai critiquant fermement la charge de "subversion", requise contre la plupart des cyberdissidents du pays ("une aberration au regard du droit chinois", selon lui).

Après avoir défendu publiquement le mouvement démocratique des étudiants de juin 1989, Liu Xiaobo a passé deux ans en prison. Il a également été condamné à trois ans de rééducation par le travail en 1996 pour avoir contesté le rôle du parti unique.

Dernier Tweet :

Más de 1.000 violaciones a la libertad de expresión en #Venezuela en 2017. Ayudanos a difundir el informe anual de… https://t.co/cQNNpxEm7A