RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un second reporter enquêtant sur une affaire de corruption arrêté dans la province du Shanxi

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce fermement l'arrestation de Guan Jian, reporter pour un hebdomadaire basé à Pékin, "Wangluo Bao" (Network News), le 1er décembre 2008. Détenu au secret depuis deux semaines, il enquêtait sur une affaire de corruption dans le secteur immobilier, dans la ville de Taiyuan, située dans la province du Shanxi (Nord-Est). Une reporter de CCTV, Li Min, y est également détenue depuis le 4 décembre 2008, pour "corruption".

"Dans cette région, principale productrice de charbon en Chine, rongée par la corruption, les abus de pouvoir de la part des autorités locales sont fréquents. Il est devenu de plus en plus dangereux pour les journalistes d'enquêter sur des affaires de corruption impliquant des fonctionnaires. Nous demandons aux autorités centrales de mener une enquête sur ces affaires et de punir les vrais coupables", a déclaré l'organisation

Selon le Département de Sécurité publique de la province du Shanxi, cité par le "Beijing News", Guan Jian a été accusé de corruption. Il a été arrêté par des policiers de la ville de Zhangjiakou, province voisine du Hebei, alors qu'il se trouvait dans son hôtel à Taiyuan. Des images enregistrées par la caméra de surveillance de l'hôtel, le Jinjiang Inn, montrent le journaliste emmené de force dans une voiture par cinq hommes.

Guan Jian, âgé de 49 ans, s'était rendu à Taiyuan, à la fin du mois de novembre, pour mener une enquête sur une affaire de transactions illégales de terrains entre une société immobilière et des fonctionnaires locaux.

Le "Wangluo Bao" ne révèle pas le nom de la société impliquée dans l'affaire, mais son responsable légal serait directeur adjoint du Congrès du peuple de la province du Shanxi.

Ren Pengyu, le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, a déclaré à "Beijing News" ne plus avoir eu de contact avec le journaliste depuis son dernier appel, quelques heures avant sa disparition, au cours duquel il lui affirmait que l'interview qu'il venait de mener s'était bien déroulée.

Le fils du journaliste, Guan Yufei, a déclaré à l'Agence de presse Reuters qu'il n'a eu aucune nouvelle de son père depuis l'enlèvement. "Ses amis comme ses collègues n'ont pas réussi à le joindre. Nous avons d'abord pensé qu'il était parti en reportage, mais peu à peu, nous avons commencé à nous inquiéter", a déclaré son fils.

Guan Yufei, qui s'est rendu dans la province à la recherche de son père, est simplement revenu avec les enregistrements vidéos de l'hôtel.

Cette arrestation est la deuxième en deux semaines dans le Shanxi. Une journaliste de la chaîne de télévision d'État CCTV, Li Min, a été arrêtée à son domicile de Pékin pour corruption, par des policiers de la province du Shanxi. Elle a été interpellée par quatre policiers envoyés par He Shusheng, procureur du district de Shanxi, après qu'elle avait accusé ce dernier d'"abus de pouvoir" dans un reportage.

Pour des informations complémentaires sur le cas Li Min, cliquer ici: http://www.ifex.org/fr/content/view/full/99215

Dernier Tweet :

Tep Vanny has been unjustly detained for two years as of today, for defending the human rights of her fellow Cambod… https://t.co/YGrdL4TSyw