RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Hu Jia fête son anniversaire en prison

(RSF/IFEX) - Hu Jia, célèbre militant des droits de l'homme, a fêté, le 25 juillet 2009, son 36e anniversaire dans sa cellule de la prison municipale de Pékin. Son épouse, Zeng Jinyan, et leur fille, âgée d'un an et demi, ont pu lui rendre visite le 21 juillet 2009. "Il est encore un peu plus maigre, mais son moral est fort", a expliqué Zeng Jinyan après la visite. Sur son blog, elle a publié un poème en référence à leur visite mensuelle, qui commence par: "Chaque jour, j'ajoute une minute. Chaque mois, nous nous voyons une demi-heure."

"Nous demandons la libération de Hu Jia qui a déjà purgé près de vingt mois de prison dans des conditions difficiles. L'acharnement de certains officiels à maintenir en détention un homme malade, dont le seul tort est d'avoir écrit des articles et répondu à des interviews, est scandaleux. Pour donner des gages d'amélioration de la liberté d'expression, le gouvernement doit libérer Hu Jia, ainsi que ses collègues Liu Xiaobo et Huang Qi", a déclaré Reporters sans frontières.

Hu Jia a été condamné, le 3 avril 2008, à trois ans et demi de prison pour avoir publié des informations relevant des affaires d'Etat sur des sites Internet basés à l'étranger. Il a été arrêté, le 27 décembre 2007, pour "incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat" avant d'être jugé, le 18 mars 2008, par le tribunal intermédiaire de Pékin.

Hu Jia est malade du foie et ne dispose pas des médicaments dont il a besoin.

Lauréat du prix Sakharov 2008 du Parlement européen, Hu Jia peut compter sur le soutien de son épouse, la blogueuse Zeng Jinyan qui avait adressé un message à l'occasion de la remise du prix à Strasbourg : http://www.rsf.org/Nous-sommes-pleins-d-espoir-de.html . Elle est toujours soumise à une stricte surveillance à son domicile de la capitale.

A Paris, le 24 juillet, des élus Verts de la Mairie de Paris et Reporters sans frontières ont déployé un portrait de Hu Jia, citoyen d'honneur de la ville de Paris.

Par ailleurs, le réseau Sakharov, constitué des lauréats de ce prix, a demandé au nouveau président du Parlement européen de se mobiliser en faveur de Hu Jia, le seul lauréat avec Aung San Suu Kyi à être détenu.

Signez la pétition pour la libération de Hu Jia : http://www.rsf.org/fr-petition25183-Hu_Jia.html

Hu Jia s'est investi dans des actions humanitaires dès le début des années 1990. Engagé dans la prévention et l'aide aux malades atteints du SIDA, son combat s'étend également à la protection de l'environnement et à la défense des prisonniers d'opinion. Très actif sur Internet, il utilisait son blog et réalisait des vidéos pour montrer la répression du régime chinois envers les défenseurs des droits de l'homme. En mars 2006, il a été détenu au secret pendant quarante jours. Après sa remise en liberté, son appartement est devenu une résidence surveillée. Des policiers encerclaient son immeuble et l'empêchaient de sortir, tandis que sa femme, Zeng Jinyan, était suivie dans ses moindres déplacements.

Dernier Tweet :

Secuestran y golpean a periodistas en #Perú. Una situación que empieza irse de las manos en el país andino.… https://t.co/npVMvRlxzS