RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un blogueur spécialiste des droits de l'homme confiné à son domicile

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce le placement en résidence surveillée à Pékin dont fait l'objet, depuis le 18 août 2009, l'écrivain et blogueur Zhao Jun (alias Mo Zhixu), 40 ans. Tout juste élu par ses pairs directeur d'une session du Chinese Independent Pen Center (CIPC) et signataire en décembre 2008 de la "Charte 08" appelant à une démocratisation du régime politique, Mo Zhixu est connu pour ses écrits en matière de droits de l'homme.

"Alors que la République Populaire de Chine s'apprête à fêter, le 1er octobre, son soixantième anniversaire, cette arrestation illustre la volonté du gouvernement de faire taire toutes les voix dissidentes. Aucune explication n'a d'ailleurs été fournie par les autorités pour justifier de la mise sous arrêts domiciliarisée de Mo Zhixu", a déclaré Reporters sans frontières.

Agé de 20 ans en 1989, Mo Zhixu fait partie de cette génération qui a participé au "Printemps de Pékin". Il a été l'un des fondateurs d'un des blogs les plus influents du pays, "Bullog" ( http://www.bullog.cn ), à présent bloqué. Le 3 mars 2009, la résidence du blogueur avait déjà fait l'objet d'une fouille, alors qu'il préparait une commémoration du vingtième anniversaire de la répression du mouvement étudiant, le 4 juin 1989.

Le 10 mai 2009, en présence de 19 autres intellectuels chinois, Mo Zhixu avait participé, à Pékin, à un séminaire intitulé "le mouvement démocratique depuis 1989" (voir article: http://tinyurl.com/o2o9wd ).

Les membres du CIPC venait de l'élire directeur de la nouvelle session tenue par l'organisation, ce qui pourrait expliquer la mesure punitive prise par les autorités.

Le blogueur pourrait également payer sa proximité avec d'autres dissidents. Le site "Chinese Human Rights" note que juste avant l'arrestation le 8 décembre 2008, du militant également co-signataire de la Charte 08 et membre du CIPC, Liu Xiaobo, le blogueur avait déjà été placé sous résidence surveillée pendant une dizaine de jours.

Enfin, la veille de l'arrestation, le 29 juillet, d'un autre militant des droits de l'homme, Xu Zhiyong, fondateur de l'ONG Gongmeng, Mo Zhixu avait été convoqué par les autorités pékinoises.

Reporters sans frontières rappelle également qu'un autre membre du CIPC, l'universitaire et blogueur ouighour, Ilham Tohti, est aussi détenu depuis les émeutes au Xinjiang de juillet 2009.

Dernier Tweet :

Tanzanian media orgs, bloggers and HR watchdogs taking legal action against government requirement to register onli… https://t.co/cAwLqxihP4