RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le gouvernement impose le filtre Internet "Blue Shield" aux fournisseurs d'accès

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est très préoccupée par la possible installation du filtre Internet Landun (Bouclier bleu ou Blue Shield), plus puissant que son prédécesseur avorté Green Dam, par les fournisseurs d'accès dans la province du Guangdong (sud de la Chine). L'organisation demande des explications aux autorités provinciales et nationales sur ce software qui aurait été imposé, le 13 septembre 2009, aux principaux acteurs du secteur Internet. Blue Shield, également connu sous le nom de Blue Dam, serait plus dangereux pour les internautes et les entreprises. Par ailleurs, des internautes chinois ont signalé à Reporters sans frontière qu'à l'approche du 60e anniversaire de la République populaire, le 1er octobre, la consultation de certains sites basés à l'étranger est plus difficile, et qu'un plus grand nombre de proxies sont inaccessibles.

"Le recul du gouvernement sur Green Dam face aux protestations de l'opinion publique chinoise et internationale et des acteurs de l'Internet était encourageant. Mais les informations qui font état de l'installation par certains fournisseurs d'accès de Blue Shield sont effrayantes pour la protection des données personnelles et la libre expression des internautes en Chine. Encore une fois, le gouvernement semble avoir agi en catimini, peut-être pour éviter une levée de boucliers similaire à celle enregistrée à propos de Green Dam. Nous demandons aux entreprises Internet chinoises et étrangères de résister aux demandes des autorités d'installer des filtres et des instruments de surveillance sans informer leurs clients", a affirmé l'organisation.

Selon un article du "Apple Daily", des fournisseurs d'accès et les data centres chinois avaient jusqu'au 13 septembre pour installer Blue Dam avant d'être "sanctionnés".

Le système Blue Dam serait un software plus puissant que Green Dam. L'installation n'est pas optionnelle comme l'auraient promis les autorités, mais obligatoire pour assurer une protection plus forte contre les sites pornographiques et pour accroître la capacité de surveillance et de filtrage des connexions Internet.

De fait, les internautes pourront plus difficilement contourner la censure déjà mise en place par le blocage de nombreux sites et le filtrage par mots clefs. L'utilisation de proxies (logiciels permettant de contourner les firewalls pour surfer sur le Net) pourrait devenir plus difficile pour les 300 millions d'internautes chinois.

Lire l'article intégral: http://www.rsf.org/Blue-Shield-version-plus-puissante.html

Dernier Tweet :

Vietnamese blogger and activist Le Dinh Luong gets 20-year jail sentence https://t.co/7UIRl0FDpZ "The extremely har… https://t.co/os77uBZkk0