RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Nouvelles arrestations de deux journalistes tibétains dans le Qinghai

(RSF/IFEX) - Le 6 septembre 2010 - Reporters sans frontières vient d'apprendre l'arrestation de deux écrivains tibétains à Xining dans la province du Qinghai, dans l'est du Tibet. Buddha et Kalsang Jinpa qui écrivaient dans le magazine en tibétain Shar Dhung-Ri (The Eastern Conch Hill), sont détenus respectivement depuis juin et juillet 2010. Les deux écrivains sont accusés d'incitation au séparatisme par la Sécurité publique pour leurs articles sur le Tibet et notamment sur les événements de mars 2008.

Ces arrestations portent à quinze le nombre de journalistes et écrivains tibétains emprisonnés, pratiquement la moitié du total de journalistes détenus dans toute la Chine. Par ailleurs, au moins cinquante Tibétains sont détenus pour avoir envoyé des informations à l'étranger. Cette vague d'arrestations qui n'a jamais cessé depuis mars 2008 remet gravement en cause la capacité des intellectuels tibétains de faire entendre leur voix.

Reporters sans frontières appelle les autorités du Qinghai à relâcher dans les meilleurs délais ces deux écrivains tibétains aujourd'hui détenus.

Selon une source tibétaine, Buddha et Kalsang Jinpa, âgés respectivement de 34 et 35 ans, ont été les responsables du magazine tibétain Shar Dhung-Ri. La police les soupçonnerait également d'écrire pour le magazine Dhurab Kyi Nga (Century's I). Buddha, fils de Jamyang Tsakli et Tsering Dolma, originaires de Trin-Kan dans le district de Ngaba, a fait ses études à l'école de médecine de Yegao, dans la ville de Chuan Chi et était devenu médecin de village. Il a été arrêté le 21 juin 2010.

Kalsang Jinpa, fils de Garmi et Kharmo Kyid, est natif de Tsayu, dans le district de Ngaba. Il était moine du monastère de Tsayu. Il a fait une partie de ses études en Inde et était retourné au Tibet en 1996. Il a été arrêté le 19 juillet.

Selon la même source, ils sont accusés de "séparatisme", d'avoir incité des intellectuels au séparatisme et d'avoir rédigé des articles sur les événements de mars de 2008 au Tibet. Aucune déclaration officielle n'a été faite sur les arrestations, et le lieu de détention reste encore inconnu.

Récemment, Sonam Rinchen et Yargay, d'un magazine étudiant, ont été condamnés à deux ans de prison pour leurs écrits. Deux de leurs collègues sont dans l'attente d'un jugement.

Dernier Tweet :

How did social media pressure help the release of Pashtun human rights activist Gulalai Ismail who was detained at… https://t.co/ovtJfxqXc5