RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

"Qui a dit que les Chinois étaient muets ?" se demande RSF

(RSF/IFEX) - Le 30 septembre 2010 - La Grande muraille électronique se dresse tout autour de la Chine, toujours plus haute et toujours plus efficace. Le gouvernement maintient le contrôle sur la presse écrite. Les gouverneurs ou les dirigeants du parti unique continuent à ordonner l'arrestation de journalistes, de blogueurs et d'intellectuels. La liberté de la presse est piétinée par les directives du Département central de la propagande et plusieurs responsables locaux.

Et pourtant, de nombreux journalistes, internautes, blogueurs, artistes, avocats et intellectuels parviennent, grâce à leur persévérance et leur courage, à ouvrir des brèches dans la censure chinoise. Au cours des dernières semaines, Reporters sans frontières a recensé de nombreux cas encourageants, autant de victoires des militants de la liberté d'expression.

La lutte contre la censure est certes une bataille menée par les Chinois, mais elle requiert le soutien nécessaire de la blogosphère mondiale et des entreprises des secteurs de l'information. Ce combat pour la liberté d'expression dans la Chine d'aujourd'hui, nouvelle grande puissance internationale, doit pouvoir compter sur des gestes forts de solidarité.

C'est pour cette raison que Reporters sans frontières soutient vivement la candidature de l'intellectuel chinois Liu Xiaobo au prix Nobel de la paix. Fervent défenseur de la liberté d'expression, Liu Xiaobo, condamné à onze ans de prison pour la Charte 08, incarne le combat pacifique et généreux des partisans de la liberté en Chine et dans le monde.

Pour lire le rapport complet, cliquer ici

Dernier Tweet :

Joint statement from 10 international NGOs calling for judicial harassment of Singaporean activist Jolovan Wham to… https://t.co/O1G6tdxoDw