RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux écrivains tibétains libérés avec des conditions

(RSF/IFEX) - Le 21 octobre 2010 - Reporters sans frontières se félicite de la récente libération de deux célèbres écrivains tibétains, Tagyal et Kalsang Tsultrim, connus respectivement sous les noms de plume de Shogdung et Gyitsang Takmig.

Tagyal a été libéré sous caution le 14 octobre 2010. Son avocat affirme qu'il est en bonne santé et se trouve aujourd'hui auprès de sa famille. Malheureusement, il n'a profité que d'une libération sous caution d'une durée d'un an, dans l'attente de son jugement. L'écrivain n'est pas à l'abri d'une nouvelle arrestation. De son côté, Kalsang Tsultrim a été libéré le 15 octobre à condition de ne plus mener d'activités politiques.

Tagyal avait été arrêté le 23 avril 2010 dans les locaux de la maison d'édition Qinghai Nationalities à Xining, dans la province du Qinghai. Il a été emprisonné dans des conditions difficiles dans un centre de détention de la ville. Sa famille n'a pas été autorisée à lui rendre visite en prison. Les autorités chinoises l'accusaient d'avoir incité au séparatisme, notamment en publiant une lettre de condoléances aux familles des victimes du dernier tremblement de terre au Qinghai.

Quant à Kalsang Tsultrim, il avait été arrêté le 27 juillet 2010, dans la province du Sichuan. Sa détention pourrait être liée à ses écrits et ses discours dans lesquels il exprimait ses préoccupations pour le peuple tibétain. Elle n'a jamais été motivée par la police.

Reporters sans frontières appelle les autorités chinoises à procéder à la libération de tous les journalistes, blogueurs et écrivains tibétains détenus pour avoir exprimé pacifiquement leurs opinions, notamment les quatre responsables du magazine étudiant Namchak, arrêtés le 17 mars 2010 et inculpés de séparatisme et d'incitation au séparatisme.

Dernier Tweet :

La @CIDH otorga medidas cautelares a Pedro Jaimes Criollo: https://t.co/7xQE6KCCm7 @espaciopublico @ipysvenezuela… https://t.co/aiq2xXwG5T