RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux journalistes radio seront jugés à Hanoï pour avoir diffusé leurs programmes en Chine

(RSF/IFEX) - Le contrôle de Pékin sur l'information ne s'arrêterait pas aux frontières de la Chine. Reporters sans frontières apprend que le gouvernement chinois aurait fait pression sur Hanoï pour que celui-ci punisse Vu Duc Trung et Le Van Thanh, tous deux opérateurs d'une radio basée au Viêt Nam et émettant en Chine.

Reporters sans frontières s'inquiète de la récurrence de ces méthodes qui démontrent l'influence effective du gouvernement chinois sur ses voisins asiatiques. L'organisation appelle le gouvernement vietnamien à ne pas céder aux pressions chinoises et à mener un procès équitable lors du jugement de Vu Duc Trung et Le Van Thanh.

Les autorités ayant requalifié un délit administratif, celui de diffusion illégale, en crime pénal, on est en droit de penser que les journalistes sont en fait jugés pour le contenu de leurs programmes et non pour les avoir retransmis sans autorisation. Un document issu du ministère de la Sécurité publique confirmerait cette version des faits.

Vu Duc Trung et Le Van Thanh seront jugés, vendredi 8 avril 2011, après avoir passé plusieurs mois en détention provisoire. Les reporters, également membres du mouvement Falun Gong, bête noire du gouvernement chinois, sont accusés de relayer sur ondes courtes et sans autorisations des programmes de la station The Sound of Hope Radio Network, depuis le Viêt Nam vers la Chine. Vu Duc Trung et Le Van Thanh diffusaient depuis le 26 avril 2009, sur une distance de 800 kilomètres, depuis leur ferme dans la ville de Thach Loi, à l'est de Hanoï.

Le 23 mars, l'organisation avait déjà dénoncé l'arrestation, sous la pression de la diplomatie chinoise, du directeur de la station Radio Era Baru, basée en Indonésie et liée au mouvement Falun Gong, qui risque jusqu'à six ans de prison en vertu de la Loi sur les télécommunications.

ADDITIONAL INFORMATION
De quoi discutent les autres membres de l'IFEX
Alertes liées au même sujet sur ifex.org
Le cas en détail


Dernier Tweet :

مصر: بعد الصحفيين، دوامة الاعتقالات التعسفية تنهال على المدونين https://t.co/INBni20v4m @RSF_ar https://t.co/dSySynsyVl