RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le blocage de sites Internet pro-Tibet et d'organismes de défense de la liberté d'expression continue au Tibet alors qu'ils sont accessibles dans d'autres régions

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne le blocage de certains sites de médias et d'organisations internationales au Tibet alors qu'ils sont débloqués dans le reste de la Chine depuis le 1er août 2008.

"Ce blocage géographique est une mesure discriminatoire. Que les sites Internet relatifs à la question tibétaine soient filtrés n'est pas une surprise. Mais que les internautes du Tibet n'aient pas accès aux mêmes contenus que ceux du reste de la Chine, qui connaissent déjà une censure importante, est inacceptable", a déclaré l'organisation.

Le 20 août, les sites des organisations de défense des libertés Reporters sans frontières et Amnesty International étaient inaccessibles au Tibet alors qu'ils ont été débloqués dans le reste de la Chine le 1er août. Les sites des médias Radio Free Asia ( exceptée dans sa version anglaise: http://www.rfa.org/english ) et Voice of America ( http://www.voanews.com/english/portal.cfm ) l'étaient également, alors qu'ils sont accessibles à Pékin et à Shanghaï. En revanche, le site d'un journal de la communauté tibétaine en exil, Potala Post ( http://www.pressoftibet.com ), est accessible au Tibet.

La question de l'autonomie de la province chinoise reste un sujet très sensible pour les autorités et de nombreux sites traitant de ce sujet sont filtrés en Chine, y compris dans le centre de presse principal de Pékin.

Voici une liste non exhaustive des sites Internet bloqués relatifs au Tibet: http://www.tibetpost.net , http://www.tibet.net , http://www.phayul.com , http://www.vot.org , http://www.tchrd.org , http://www.tibetonline.tv , http://www.studentsforafreetibet.org , http://www.freetibet.org , http://woeser.middle-way.net .

L'écrivain d'origine tibétaine et auteur du blog http://woeser.middle-way.net , Tsering Woeser, est régulièrement menacée par les autorités chinoises en raison des articles qu'elle publie sur Internet. Le 23 juillet 2008, elle a porté plainte contre le gouvernement chinois qui l'empêche de quitter le territoire. Elle est privée de ses droits de citoyenne chinoise depuis 2004 sous prétexte qu'elle pourrait "mettre en péril la Nation". Le 6 mars 2008, les autorités lui avaient interdit de se rendre en Norvège pour recevoir un prix pour son travail et son engagement pour la liberté d'expression. En septembre 2003, son deuxième ouvrage, "Xizang Biji" ("Notes sur le Tibet"), avait été retiré de la vente en raison de son contenu jugé "nocif pour l'unification et la solidarité de la nation".

Par ailleurs, l'accès à la bibliothèque musicale iTunes de l'entreprise américaine Apple est interdit en Chine après que les autorités ont découvert que des internautes ont téléchargé l'album "Songs for Tibet" réalisé par plusieurs artistes connus afin de protester contre la politique chinoise dans la province.

Dernier Tweet :

UN experts call on India to protect journalist Rana Ayyub from online hate campaign. https://t.co/jGXut9fJ3g “We ar… https://t.co/UtWHBpW69Z