RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux écrivains condamnés à de lourdes peines de prison

(RSF/IFEX) - Alors que le président américain Barack Obama, en visite en Chine, a lancé un vibrant appel à la fin de la censure sur Internet, une cour chinoise a condamné l'écrivain et photographe tibétain Kunga Tseyang à cinq ans de prison pour avoir notamment publié des articles sur Internet. Deux jours plus tôt, le fondateur d'un site Internet littéraire, Kunchok Tsephel, a quant à lui écopé d'une peine de quinze ans de prison pour "diffusion de secrets d'Etat".

"Est-ce qu'il s'agit de la réponse anticipée des autorités de Pékin à la demande très précise du président américain en faveur de la libre circulation de l'information ? Dans tous les cas, nous espérons que les autorités centrales feront annuler ces condamnations de Kunga Tseyang et Kunchok Tsephel à des lourdes peines de prison alors qu'ils n'ont fait que publier leurs opinions. Nous déplorons une répression accrue depuis les manifestations massives au Tibet en mars 2008", a affirmé Reporters sans frontières.

L'organisation a été informée de la condamnation à cinq ans de prison, le 14 novembre 2009, de Kunga Tseyang, également connu sous son pseudonyme Gangnyi ("Le soleil de neige"), par un tribunal de la province du Gansu (Ouest). Il a été reconnu coupable d'avoir écrit des articles "séparatistes", de les avoir publiés sur Internet et d'avoir été en contact avec un religieux bouddhiste installé en Inde. Les autorités lui reprochent d'avoir mis en ligne des textes sur le site Zindris.

Arrêté par la police chinoise le 17 mars 2009, l'écrivain Kunga Tseyang est originaire du comté de Golok (est du Tibet). Agé de 20 ans au moment de l'arrestation, il était résident du monastère de Lungkar (comté de Golok), ayant précédemment étudié dans un monastère du sud de la province du Gansu. Il a également fréquenté l'Institut pour les hautes études bouddhiques et écrit plusieurs articles sur le bouddhisme, la culture et l'art tibétain. Kunga Tseyang est également un militant écologique auprès du Yutse Environment Department, auquel il collabore en tant que photographe.

Kunchok Tsephel, créateur du site Chodme (tibetcm.com), a reçu une peine de quinze ans de prison pour le punir de certains contenus mis en ligne. Détenu depuis février 2009, cet intellectuel reconnu est en mauvaise santé en raison de conditions de détention difficiles.

Lors de son discours devant des étudiants chinois à Shanghai le 16 novembre Barack Obama a déclaré : "Les libertés d'expression et de culte et l'accès à l'information, sont, nous le pensons, des droits universels. (. . .) Je suis un grand partisan de la non restriction de l'utilisation d'Internet".

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org
  • L'écrivain tibétain Kunga Tseyang arrêté

    (RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce l'arrestation, le 17 mars 2009, de l'écrivain tibétain Kunga Tseyang, originaire du comté de Golok (est du Tibet) et de Jigme Gyatso, l'assistant de Dhondup Wangchen, le producteur du documentaire "Leaving fear behind", documentaire qui compile plus d'une centaine de témoignages de Tibétaines, de moines et de vieux tibétains.



Dernier Tweet :

Last week with @misazimbabwe - private media temporarily banned from Commission of Inquiry’s public hearings; repor… https://t.co/AMN8wbxKce