RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le fondateur de la FLIP quitte un journal en raison de divergences politiques

Liliana Toro

L'un des membres fondateurs de la Fondation pour la liberté de la presse (FLIP) vient d'annoncer qu'il a dû quitter son journal à cause d'une divergence de vues politiques, rapporte la FLIP.

Dans sa chronique hebdomadaire le 14 mai, le journaliste Javier Darío Restrepo a annoncé qu'il quitterait le quotidien « El Colombiano » de Medellín après 17 ans parce que ses perspectives politiques ne coïncident pas avec celles du journal.

Dans son avant-dernière chronique, Restrepo, qui se montre critique à l'égard du gouvernement du président Álvaro Uribe Vélez, écrit : « Il est nécessaire de comprendre que, parce que quelqu'un n'est pas d'accord avec le gouvernement, cela n'en fait pas un terroriste, ni un complice des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), ni un ennemi du président ou de ses partisans. »

D'après la direction du journal « El Colombiano », la décision résulte de la réorganisation des pages éditoriales du journal, qui est en cours depuis trois ans.

Restrepo est l'auteur d'ouvrages sur le journalisme et l'éthique journalistique et membre du comité exécutif de la FLIP.

Dans une déclaration, la FLIP a fait part de sa préoccupation face à cette décision, qui « pourrait aussi viser à faire taire les opinions critiques ou celles qui vont à l'encontre de l'opinion majoritaire ».

« Dans le climat actuel de polarisation et de radicalisation, la démocratie colombienne requiert davantage, et non pas moins, de voix posées et réfléchies comme celle de Restrepo », ajoute la FLIP.

Dernier Tweet :

This pooled editorial highlights the threats to press freedom in the Philippines under the presidency of Rodrigo Du… https://t.co/rNa3nXIMYR