RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le président Gbagbo demande une "récompense exorbitante" suite à la publication d'articles l'accusant de corruption

(MFWA/IFEX) - Les avocats du Président Laurent Gbagbo exigent que cinq journalistes de deux quotidiens proches de l'opposition paient une récompense exorbitante. Si cette requête est accordée, les journaux pourraient faire faillite.

Les avocats ont fait cette requête le 26 septembre 2007 lors de la reprise d'un procès contre les journalistes qui ont comparu devant le juge du tribunal correctionnel du Plateau à Abidjan.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté qu'Adje Luc, avocat du couple présidentiel, a exigé que chacun des accusés verse à ses clients une récompense de 150 millions de francs CFA (environ 323 806 $US). Le Procureur Général de la République a également exigé une somme de 20 millions de francs CFA (environ 43 174 $US) à titre de dommages.

Seydou Coulibaly et Alexis Noumé, respectivement directeur de publication et reporter de "Le Jour Plus" sont accusés de diffamation contre le Président Gbagbo, tandis que les trois autres, Assouan N'Gueeta, Paul Arnaud Digbeu et Laure Gozo, respectivement directeur de publication et reporters de "Le Rebond" sont pareillement inculpés

Les deux journaux qui appartiennent au RDR (Rassemblement des Républicains) d'Alassane Dramane Ouattara ont publié deux articles différents qui ont accusé de corruption le Président Gbagbo et les responsables du Front Populaire Ivoirien, le parti au pouvoir.

Dernier Tweet :

Grandes plataformas de Internet son nuevos “gatekeepers” que amenazan la libertad de expresión con regulación priva… https://t.co/dUNsq4L0DA