RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le CNCA interdit la diffusion des chaînes étrangères d'information

(RSF/IFEX) - Le 3 décembre 2010 - Le 2 décembre 2010, dans la soirée, Félix Nanihio, secrétaire général du Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA) a lu, sur les antennes de la Radio-Télévision Ivoirienne (RTI), un communiqué signé du président de l'organe de régulation de l'audiovisuel, Franck Anderson Kouassi.

Invoquant la nécessité "de maintenir la paix sociale fortement ébranlée", le texte ordonne "la suspension sans délai de tous les signaux des chaînes de radio et de télévision étrangères d'information, contenues dans le bouquet de Canal+ Horizon".

Reporters sans frontières est surprise par cette décision brutale qui limite l'accès des Ivoiriens à l'information alors que l'actualité de leur pays est brûlante. Nous doutons fort que la suspension pure et simple de médias étrangers soit la réponse appropriée aux problèmes de paix sociale auxquels fait actuellement face la Côte d'Ivoire. En cette période d'incertitude, les médias devraient pouvoir travailler sans entrave pour rendre compte du désaccord entre la Commission électorale indépendante et le Conseil constitutionnel.

Reporters sans frontières avait salué les énormes efforts effectués par la presse ivoirienne et les organes de régulation des médias pour assurer une couverture professionnelle et équilibrée de la campagne présidentielle. C'est pourquoi nous regrettons que la tension entourant la proclamation des résultats conduise le CNCA à revenir à de vieux réflexes limitant la liberté d'expression et l'accès à l'information.

L'annonce par la Commission électorale indépendante, contredite ensuite par le Conseil constitutionnel, des résultats provisoires de l'élection présidentielle donnant l'opposant Alassane Ouattara vainqueur face au chef de l'Etat Laurent Gbagbo, avait été rapidement relayée sur les télévisions étrangères visibles en Côte d'Ivoire.

Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, toutes les chaînes d'information étrangères et panafricaines, telles que TF1, France 24, Africa 24, ou Vox Africa par exemple, ont été suspendues. La station Radio France Internationale (RFI) en FM a également été suspendue. Les chaînes généralistes, de sport et de divertissement, peuvent en revanche être reçues sans problème. Le signal de Canal + n'a pas été coupé.

Dans ces conditions, le travail des journalistes étrangers présents à Abidjan n'est pas aisé. Celui de certains de leurs confrères ivoiriens non plus. Reporters sans frontières a appris que deux journalistes du quotidien d'opposition Le Mandat avaient été conduits, dans la soirée du 2 décembre, dans les locaux de la Garde républicaine puis frappés avant d'être relâchés.

ADDITIONAL INFORMATION
De quoi discutent les autres membres de l'IFEX
Alertes liées au même sujet sur ifex.org
Le cas en détail


Dernier Tweet :

RT @afjc_media: #Afghanistan State TV @KandaharTv Cameraman Mohammad Salim Angar among killed in Kandahar governor… https://t.co/xP70lRwq1j