RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les journaux favorables à Alassane Ouattara reparaissent à Abidjan

(RSF/IFEX) - Le 20 décembre 2010 - Reporters sans frontières a appris avec soulagement que les journaux proches d'Alassane Ouattara, qui avaient été interdits en fin de semaine dernière par les partisans de Laurent Gbagbo, étaient à nouveau disponibles dans les kiosques, le 20 décembre au matin, à Abidjan.

Dans un communiqué daté du 18 décembre 2010, le Conseil national de la presse (CNP), organe officiel de régulation de la presse écrite en Côte d'Ivoire, a condamné les interventions menées par des éléments de la garde républicaine au siège de la société Edipresse et dans les imprimeries de presse Olympe et Sud Actions Médias, ayant pour conséquence la cessation de parution de ces journaux. Le président du CNP, Eugène Dié Kacou, s'est indigné de cette action "qui ne résult[ait] de la décision d'aucune autorité compétente à cette fin, et qui constitu[ait] une atteinte intolérable à la liberté de la presse ainsi qu'au droit des citoyens à une information plurielle".

Reporters sans frontières s'était également alarmée de ces mesures, le 17 décembre.

Si les journaux d'opposition Le Démocrate, Le Mandat, Le Nouveau Réveil, Le Patriote, Le Jour Plus ou encore le quotidien indépendant L'Intelligent d'Abidjan ont été distribués le 20 décembre (seuls L'Expression et Nord-Sud ne sont pas parus aujourd'hui, sur décision de leur rédaction), notre organisation tient cependant à exprimer de nouveau sa très vive inquiétude concernant le travail de la presse en Côte d'Ivoire.

Lors des affrontements qui ont opposé, ces derniers jours, les partisans d'Alassane Ouattara aux forces de sécurité fidèles à Laurent Gbagbo, au moins dix journalistes étrangers ont été interpellés. Certains se sont fait confisquer leur matériel. Tous ces incidents font régner chez les journalistes, de la presse locale comme étrangère, un véritable climat de peur les empêchant d'assurer, dans des conditions convenables, leur travail d'information.

Dernier Tweet :

Belarussian Association of Journalists calls on authorities to find and punish attackers of writer Siarhei Chaly. C… https://t.co/3SCb9KEQsu