RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les émissions de trois médias étrangers interrompues à Abidjan

(MFWA/IFEX) - Les émissions d'une station de télévision et de deux radios étrangères émettant en Côte d'Ivoire ont été interrompues.

La correspondante de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que les émissions de la télévision française France 24 ainsi que celles de deux stations de radio, BBC et RFI, ont été interrompues le 3 et le 2 mars 2011 respectivement.

La correspondante a informé que l'organe de régulation chargé des médias audiovisuels du pays, le Conseil National de la Communication Audiovisuelle (CNCA) contrôlé par Gbagbo, n'a pas donné le motif de cette interruption. De plus, l'on ne sait pas avec certitude si la disparition des signaux des deux stations a à voir avec la directive du CNCA du 2 décembre 2010 qui cherchait à interdire toutes les chaînes de télévision et de radio étrangères émettant dans le pays.

Les organisations de médias internationales assurant la couverture de la Côte d'Ivoire ont été constamment accusées par le gouvernement de soutenir Alassane Ouattara, le président du pays reconnu par la communauté internationale.
La correspondante a affirmé que la disparition des deux chaînes privera les Ivoiriens d'accès à des informations autres que les informations partiales de la Radio-Télévision Ivoirienne (RTI), la station publique.

Pour l'heure, tous les journaux pro-Ouattara ont suspendu leur parution pour protester contre ce qu'ils ont qualifié de brimades et d'intimidation de la part des forces pro-Gbagbo. Ceci fait suite à l'imposition des suspensions et d'amendes par les autorités contrôlées par Gbagbo. Deux journalistes pro-Ouattara sont actuellement en détention à la Prison civile d'Abidjan, accusés des activités liées au terrorisme.

Dernier Tweet :

#Lebanon's crackdown on #Pride2018 violates freedom of assembly and association and is a step backward in a country… https://t.co/ZyJSnMEeLB